le sénat italien vote la confiance à matteo renzi
le sénat italien vote la confiance à matteo renzi © reuters

La baisse de l’euro handicape l’Italie.

La croissance en Italie fait défaut et l’endettement, 132% du PIB, est en augmentation. Déjà critiqué pour ses réformes en matière de droit du travail, le gouvernement de Matteo Renzi vient d’annoncer une série de privatisation pour 2015.

Interview de Daniele Zappalà, journaliste et correspondant du quotidien italien l'Avvenire

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.