A quelques semaines d’intervalles, deux bandes dessinées mettent en scène l’ETA. Deux albums qui adoptent une approche du terrorisme totalement différente.

Les Mains obscures de l'oubli
Les Mains obscures de l'oubli © radio-france

Les Mains obscures de l'oubli (Las oscuras manos del olvido) de Bartolomé Seguí et Hernández Cava ed.Dargaud__

He visto ballenas
He visto ballenas © radio-france

'He visto ballenas " de Javier de Isusi

Interview de Gian Paolo Accardo de Courrier International

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.