L’Espagne a voté ce dimanche. L’échiquier politique est bouleversé.

Ada Colau, l'une des figures de proue du mouvement des "indignés" en Espagne.
Ada Colau, l'une des figures de proue du mouvement des "indignés" en Espagne. © EFE/Newscom/MaxPPP

Les élections municipales et régionales de ce week-end en Espagne étaient d’abord des élections de proximités. Elles ont largement profité au Parti des indignés. La victoire de Podemos à Madrid et ainsi qu’à Barcelone est indiscutable. Le parti de droite au pouvoir, le PP, a certainement perdu des points à cause des difficultés engendrées par le programme d’austérité et la corruption de certains de ses représentants. Podemos connaitra-t-il le même succès aux prochaines élections générales dans six mois ?

Interview de Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de l’hebdomadaire l’Express

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.