Par l’accord trouvé avec la Troika le week end dernier, Chypre a choisi la solution européenne plutôt que la main tendue de la Russie.

Mais Moscou garde un œil sur les gisements de gaz au sud de l’ile.

Interview de Chrisitian Makarian directeur adjoint de l’Express

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.