Le dynamisme économique de la Turquie n’est plus a démontrer. De mois en mois il se confirme toujours plus. Si ce pays entretien de liens très étroit avec l’union européenne, il ne délaisse pas pour autant d’autres puissances. L’annonce d’un contrat portant sur la construction de 4 réacteurs nucléaires, un marché que ce partagerait la France et le Japon marque la volonté de ce pays d’avoir une politique économique très ouverte.

Interview de Chrsitian Makarian directeur adjoint de l’Express

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.