La Finlande a son monsieur « ey » ,non en finlandais, en la personne de son premier ministre Jirki Katainen . Au conseil européen il s’est opposé à une taxe sur les transactions financières, à la recapitalisation des banques espagnoles…

affichant ainsi une ligne dure pronant le respect de la rigueur budgétaire.

Réaction de Chammpa Walgren, industriel finlandais.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.