transsibérien
transsibérien © troika tourism

Pour remplacer le transsibérien, une ligne à grande vitesse reliant Moscou à Pékin est à l’étude. Un protocole d’accord a été signé entre la Russie et La Chine pour l’étude de cette voie ferrée de plus de 7000 kms permettant le voyage en deux jours à la place de six actuellement. Ce rapprochement sino-russe intervient au moment où l’Europe et les Etats Unis sont fâchés avec la Russie…Interview de Christian Makarian, directeur délégué de l’Express

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.