OLMA, la machine de la connaissance. Chaque semaine, OLMA, la machine de la connaissance se connecte à la Station spatiale internationale pour prendre des nouvelles de Thomas Pesquet. Avec elle, Sophie Bécherel, journaliste scientifique à France Inter, qui nous aide à mieux comprendre la folle aventure de l'astronaute français.

Dans quelques jours, la Station spatiale internationale, dans laquelle Thomas Pesquet est confiné depuis le 23 avril, va être équipée de panneaux solaires. Pour cela, deux spationautes vont devoir effectuer des sorties dans l'espace. C'est à Thomas et à l'Américain Shane Kimbrough qu'a été confiée cette mission. Les sorties auront lieu les 16 et 20 juin et devraient durer 6h30 chacune.

Ce n'est pas la première fois que Thomas Pesquet effectue une sortie extravéhiculaire. Il en avait fait deux lors de la mission Proxima. Mais cette fois, les choses sont un peu différentes : "Il y a toujours les combinaisons avec les bandes rouges, EV 1, (EV comme ExtraVéhiculaire) celui qui porte le N°1 est un peu le chef, il est un peu plus impliqué. La première fois, c'était Shane parce qu'il avait plus d'expérience. Cette fois ce sera moi, parce que maintenant, je ne suis plus le petit jeune, donc c'est sympa. Moi, j'aurai les bandes rouges, lui, il aura les bandes blanches. On va se répartir les rôles. 

L'idée, c'est d'aller installer de nouveaux panneaux solaires dépliants et déroulants, donc mécaniquement, c'est quand même super impressionnant. 

Ils pèsent 350 kilos à peu près chacun. Ils sont à l'extérieur du vaisseau. On va les récupérer. On va les déplacer, moi avec le bras robotique. Et puis, en se le passant de la main à la main, on l'amène tout au bout de la station le plus loin qu'on peut aller, à bâbord de la station spatiale.
On va l'installer la tête en bas, avec la Terre qui sera au-dessus de nous. Ça va nous augmenter la puissance électrique à bord de l'ISS, quand on aura installé tous les nouveaux panneaux solaires, de 20 à 25%. Donc, ce n'est quand même pas négligeable."

Il y a une appréhension, c'est certain. On n'a pas envie de faire une erreur et de casser un équipement qui a coûté un million de dollars

Une sortie dans l'espace : banal ou exceptionnel ?

Sophie Bécherel : "Je dirais que ça reste exceptionnel. Il y en a eu beaucoup, c'est vrai, plus de 400 pour construire la Station spatiale internationale et désormais, pour la réparer. Mais ça reste une activité très, très dangereuse pour les astronautes. Et pour nous qui les regardons faire, c'est très impressionnant, car on peut regarder sur la chaîne de télévision de la NASA. Désormais, tout est filmé et retransmis en direct."

L'équipe

  • Ecriture, préparation : Sophie Bécherel 
  • Réalisation : Thomas Dutter 
  • Musique : Arno Alyvan 
  • Sound-design : Hervé Bouley 
  • Voix Olma : Emilie Blon-Metzinger
  • Graphisme : Julien Mougnon

Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS et Apple Podcast.