C’est une vraie question, alors on est à priori tous d’accord sur le fait que croire à des théories complotistes qui remettent en cause l’efficacité des vaccins, ou qui expliquent qu’il existe un complot mondial juif, là on est sur un terrain particulièrement toxique.

Tous les complotismes sont-ils tous aussi grave ? Ici, les premiers pas de l'homme sur la Lune
Tous les complotismes sont-ils tous aussi grave ? Ici, les premiers pas de l'homme sur la Lune © Neil A. Armstrong/Time & Life Pictures

Mais on aura aussi tendance à penser que croire à des théories farfelues, comme le fait qu’on ne serait jamais allé sur la Lune ou que les extraterrestres seraient parmi nous, ça relève d’un complotisme excentrique, décalé, absurde, sans conséquence clairement dramatique.

Et c'est vraiment le cas. Je vais prendre un exemple. Il y a une série américaine qui marchent particulièrement bien en France sur Netflix et LMC Stories et qui s'appelle Alien Theory. Netflix classe d'ailleurs cette série dans la case "documentaire et enquête", sans autre précision sur ce qui est parfaitement son droit, mais qui pose quand même quelques questions. 

Et il y a notamment un épisode de cette série sur les pyramides d'Égypte qui auraient été construites avec des technologies extraterrestres. C'est un grand classique. Il y a des myriades de vidéos virales sur cette thématique qui cumule des millions de vues déjà sur YouTube. C'est du complotisme assez grossier que je qualifierai de récréatif à première vue, ne semble pas particulièrement dangereux. Mais si on y regarde de plus près, là, ça devient un peu plus compliqué. 

Pour quelles raisons ? 

Parce que si on tire le fil de ce qu'implique ce type d'affirmations, si on ne reste pas en surface, là, ça devient problématique. Alors imaginons une seconde qu'on accorde du crédit au fait qu'on aurait construit des pyramides avec des technologies extraterrestres. Ça voudrait donc dire que ce qu'on a appris à l'école est faux, qu'on nous aurait menti sur cette période de l'ancienne Égypte, que les programmes scolaires auraient donc été écrits en nous cachons volontairement la vérité et que donc le ministère de l'Éducation nationale aurait imposé cette vision de l'histoire, et ça, forcément sous la responsabilité du ministre de l'Éducation et donc du gouvernement et par extension, du chef de l'Etat. 

Mais les programmes scolaires de tous les pays de la planète sont concernés, donc tous les États et leurs dirigeants chercheraient à nous cacher la vérité. On en vient donc inévitablement à l'idée d'un complot mondial et ça peut aller encore plus loin. Oui, parce que si on nous ment sur l'histoire de l'Égypte ancienne, il n'y a pas de raison qu'on ne monte pas sur d'autres sujets et on peut donc remettre en cause tout faits historiques enseignés. Et on voit bien que, de fil en aiguille, on peut basculer, pourquoi pas dans un cas extrême, dont le négationnisme

Tout ça pour dire que toute théorie complotiste, même farfelue, peut être une porte d'entrée vers des choses beaucoup plus toxiques.  

L'équipe
  • Tristan Mendès FranceEnseignant dans le domaine du numérique et collabore à l’Observatoire du conspirationnisme
Contact