Il est né dans la rue. Il n'est jamais allé à l'école, ou si peu. Son truc, ce serait plutôt l'école de la vie. Un apprentissage fait de bourre pif, de mandale et de regard en coin.

Johnny Hallyday - 1960
Johnny Hallyday - 1960 © AFP

Mais Johnny Hallyday est aussi un enfant de la balle. Il est passé par l'école du spectacle. la plus exigeante et la plus difficile. Les examens y sont cruels. Ou tu plais, ou tu dégages. Et plus vite que ça.

Johnny dans sa jeunesse est peut-être un ouvrier en sursis, un voyou en devenir. Certainement un presque futur chanteur dont les origines luis sont renvoyé en permanence au visage. Car en fait, les français se piquen t de chanson.

La chanson est bourgeoise, bien élevée. Elle ne fait pas de moto, elle ne va pas au bal, elle transpire à peine. Elle soupire avec distinction sous les lustres ou dans les caves de la rive gauche.

Johnny ne chuchote jamais, il ne sussure pas. Il hurle, il transpire, il est le sexe et le rock'n roll. C'est l'ouvrier de la musique, un mec comme nous disent les fans.

D'ou viens-tu Johnny ?

Du 9è arrondissement. Saint Lazare. La Trinité. Un square au milieu du carrefour. Un peu d'air pour les rues étroites plus haut dans le quartier. Voilà pour la géographie.

Pour le reste, il suffit de baisser les yeux vers le trottoir pour comprendre que l'ascenseur social est parti du sous sol : Une famille adoptive, une jeunesse turbulente, une réussite à la force du poignet. Bref, de quoi alimenter la machine à fantasme

Programmation musicale 

  • Johnny Hallyday - Génération perdue
  • Johnny Hallyday - Cheveux longs et idées courtes
  • Johnny Hallyday - Je suis né dans la rue
  • Johnny Hallyday - Le poids de mes maux
  • Johnny Hallyday - Les portes du pénitencier
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.