Fausse annonce de la fin de la guerre lors d’un concert donné par les forces américaines qui se trouvaient à Brest pendant le Premier conflit mondial : Brest fut le plus grand port d’arrivée et la plus grande base américaine sur le territoire français, une cohabitation oubliée des Bretons, avec quelque 800 000 soldats.

Novembre 1918 : un régiment de soldats américains se dirige vers le quai du port de Brest pour rentrer aux Etats-Unis après la signature de l’armistice du 11 novembre 1918.
Novembre 1918 : un régiment de soldats américains se dirige vers le quai du port de Brest pour rentrer aux Etats-Unis après la signature de l’armistice du 11 novembre 1918. © Getty / Keystone-France / Gamma-Keystone

Cette « fausse fin » devenue une rumeur, montre que tous avaient le même espoir : en finir avec la guerre.

▶︎ Tout l’été, Fabrice d'Almeida, vous plonge dans l’histoire, grâce à des dossiers sortis des archives du ministère des Armées, souvent inédites, parfois secrètes, mais toujours surprenantes. De quoi regarder différemment des événements historiques grands ou petits, et mieux comprendre le monde qui nous entoure. 

▶︎ 40 émissions à écouter, à podcaster et à lire bientôt dans un livre en partenariat avec les éditions Gallimard et le ministère des Armées : "Archives secrètes des Armées"

L'équipe