Ce sont des mains de la vie militaire totalement oubliées et pourtant fondamentales. Des ouvrières, des dessinatrices, qui ont travaillé pour l’atelier de camouflage de la direction de la guerre sous-marine. Un dossier permet de mettre en valeur leur apport essentiel au conflit.

Des femmes en plein travail de guerre. Assemblage de lampes de signalisation navale, Angleterre, 1916
Des femmes en plein travail de guerre. Assemblage de lampes de signalisation navale, Angleterre, 1916 © AFP / ANN RONAN PICTURE LIBRARY / PHOTO12

Cette archive permet aussi de retrouver les peintures qu’elles proposaient pour éviter que les navires français soient frappés par les sous-marins allemands. Une preuve de plus de l’engagement des femmes dans la défense de la France. 

▶︎ Tout l’été, Fabrice d'Almeida, vous plonge dans l’histoire, grâce à des dossiers sortis des archives du ministère des Armées, souvent inédites, parfois secrètes, mais toujours surprenantes. De quoi regarder différemment des événements historiques grands ou petits, et mieux comprendre le monde qui nous entoure. 

▶︎ 40 émissions à écouter, à podcaster et à lire bientôt dans un livre en partenariat avec les éditions Gallimard et le ministère des Armées : "Archives secrètes des Armées"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.