Des documents issus du secrétariat de la Défense nationale montre à la minute près comment le pouvoir gaullien a géré cette tentative de coup d’Etat.

Les généraux français putschistes Edmond Jouhaud, Raoul Salan, et Maurice Challe (de G à D) quittent la délégation Générale, le 23 avril 1961 à Alger, après leur prise du pouvoir pour s'opposer à la politique algérienne du général de Gaulle
Les généraux français putschistes Edmond Jouhaud, Raoul Salan, et Maurice Challe (de G à D) quittent la délégation Générale, le 23 avril 1961 à Alger, après leur prise du pouvoir pour s'opposer à la politique algérienne du général de Gaulle © AFP

Avec la reprise en main rapide, le gouvernement a volontairement dramatisé la situation pour favoriser un réveil de l’opinion, alors qu’à aucun moment le danger n’a été réel.

▶︎ Tout l’été, Fabrice d'Almeida, vous plonge dans l’histoire, grâce à des dossiers sortis des archives du ministère des Armées, souvent inédites, parfois secrètes, mais toujours surprenantes. De quoi regarder différemment des événements historiques grands ou petits, et mieux comprendre le monde qui nous entoure. 

▶︎ 40 émissions à écouter, à podcaster et à lire bientôt dans un livre en partenariat avec les éditions Gallimard et le ministère des Armées : "Archives secrètes des Armées"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.