Ça se passe en Bosnie en ce moment, et ça se passe dans un film aussi... La misère d'un famille vécue et jouée par ses protagonistes. Vingt ans après la guerre qui a secoué toute la région de Balkans, Sarajevo et la Bosnie se révoltent contre l’incapacité du pouvoir à relancer l'économie, contre une situation politique aussi, une administration pléthorique et corrompue... C'est dans ce contexte que Christine Masson et Laurent Delmas ont retrouvé le cinéaste bosniaque Danis Tanovic à Sarajevo, sa ville. Son dernier film "La Femme du ferrailleur" photographie cette misère à travers le destin d'une famille Rom incapable de payer l'opération qui sauvera la mère. Le film et son interprète ont obtenu l'an dernier l'Ours d'argent à Berlin. Un réalisateur dans la tourmente de son pays, ou quand le cinéma croise la vraie vie...

Danis Tanovic pour La Femme du Ferrailleur

Nazif est ferrailleur. Il vit en Bosnie avec sa femme, Senada, et leurs deux filles. Un jour,Senada se plaint de terribles maux de ventre et doit se faire hospitaliser d’urgence.Mais faute de couverture sociale, le couple doit payer l’opération : une somme considérablequ’ils n’ont pas.Pendant 10 jours, Nazif fait tout pour sauver la vie de Senada en cherchant de l’aide auprèsdes institutions et en tentant de trouver toujours plus de fer à vendre.

La femme du ferrailleur
La femme du ferrailleur © Radio France / Zootrope films

Quelques photos prises par Christine Masson à Sarajevo

Le pont de Sarajevo
Le pont de Sarajevo © Radio France / Christine Masson

Le Pont Latin

Leila
Leila © Radio France / Christine Masson

Le tramway

Leila
Leila © Radio France / Christine Masson

Leila

Les films de la semaine

Only lovers left alive de Jim Jarmusch

L’Expérience Blocher de Jean-Stéphane Bron

Gloria de Sebastian Lelio

Les Eléphants d’Emmanuel Saada

Tarzan de Reinhard Klooss

Bethleem de Yuval Adler

__

Retrouvez-nous sur Facebook !

Les liens

le blog de Laurent Delmas

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.