Pour cette fiction sur le peintre Botticelli, écrite par Bertrand Leclair, l'invitée de Stéphanie Duncan est la romancière Sophie Chauveau, auteur d'un ouvrage sur l'artiste de la Renaissance italienne.

Le 15e siècle à Florence. En compagnie du peintre Sandro Botticelli, auteur génial de la Naissance de Vénus.

La déesse de la beauté sort d’un coquillage sur la mer, totalement nue, sa longue chevelure blonde couvre juste son pubis, sa tête est penchée et son regard, mélancolique, ce tableau tellement connu et familier, tellement reproduit partout en produits dérivés qu’on en vient à ne plus le regarder vraiment, oubliant sa force subversive et les passions qu’il déchaîna à la fin du 15e siècle.

La naissance de Venus
La naissance de Venus © Radio France

En 1494, un moine prédicateur, l’inquiétant Jérôme Savonarole, prend le pouvoir à Florence. S’affirmant comme la voix de Dieu, il fait régner la peur, fustige les femmes impures, les homosexuels et tous les mécréants… fait dresser d’immenses bûchers des vanités où sont jetés… miroirs, bijoux, livres de poésie, instruments de musique, et peintures représentant des hommes et des femmes nues…. Botticelli, le peintre de l’humanisme et de l’amour, se terre chez lui. Pourra-t-il résister aux foudres apocalyptiques de Savonarole ?

L'invitée : Sophie Chauveau

L'invitée de Stéphanie Duncan est la romancière Sophie Chauveau. Elle est l'auteur de l'ouvrage Le Rêve Botticelli

La fiction

Botticelli monte au bûcher, une fiction de Bertrand Leclair.

Avec

Botticelli - Marc Schapira

Pietro – Matila Malliarakis

Savonarole – Serge Maggiani

Simone - Philippe Dormoy

Simonetta - Fanny Santer

Et les voix de :

Clémence Bucher

Leslie Menahem

Sébastien Faglain

Thomas Guené

Léo Reynaud

Enzo Guené

Bruitages : Bertrand Amiel

Prise de son, montage et mixage :Eric Boisset et Nicolas Slimani

Assistante à la réalisation : Laure-Hélène Planchet

Réalisation : Benjamin Abitan

Livre

Le rêve Botticelli

Florence, quinzième siècle. Sous le règne de Laurent le Magnifique, jamais le sang, la beauté, la mort et la passion ne se sont autant mêlés dans la capitale toscane. Le plus doué des élèves de Fra Filippo Lippi, un certain Sandro Filipepi surnommé depuis l'enfance «botticello - le petit tonneau» va mener à son apogée la peinture de la Renaissance. Maître d'oeuvre de la chapelle Sixtine, créateur bouleversant d'un Printemps  inouï, il ressent intimement et annonce les soubresauts de son époque. Pendant que Savonarole enflamme la ville par ses prophéties apocalyptiques, il continue à peindre avec fougue. Il entretient alors avec Léonard de Vinci une relation faite de rivalité farouche et d'amitié profonde. Adulé puis oublié de tous, aussi secret que Florence est flamboyante, Botticelli habite un rêve connu de lui seul.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.