Pour évoquer ce triste événement de l'Histoire et raviver la mémoire de Marx Dormoy, voici une fiction de l'auteur Vincent Hazard, réalisée par Pascal Deux, et commentée par une historienne américaine, Gayle Brunelle, au micro de Stéphanie Duncan.

Marx Dormoy en 1937, devenu ministre de l'Intérieur sous le Front populaire après le suicide de Roger Salengro
Marx Dormoy en 1937, devenu ministre de l'Intérieur sous le Front populaire après le suicide de Roger Salengro © AFP / Harcourt

Dans la nuit du 25 au 26 juillet 1941, à l’hôtel du Relais de l’Empereur à Montélimar, Marx Dormoy, ancien ministre socialiste du Front populaire, était tué par l’explosion d’une bombe sous son lit.

Marx Dormoy, aujourd’hui injustement oublié, fait partie, comme Léon Blum, Jean Zay, Édouard Daladier ou Georges Mandel, de ces hommes politiques de la IIIe République sur lesquels le régime de Vichy s’est acharné. 

Dormoy est aussi un des 80 députés courageux, qui le 10 juillet 1940, à Vichy, dans un climat d’une rare violence, ont refusé de voter les pleins pouvoirs à Pétain. 

Marx Dormoy avait donc tout pour déplaire au gouvernement de Vichy qui, en septembre 1940, l’a fait arrêter, emprisonner puis finalement assigner à résidence à Montélimar. Mais Dormoy savait que ses ennemis ne s’arrêteraient pas là, qu’ils en voulaient à sa vie. 

Ce qu’ils ne pouvaient pardonner à l’ancien ministre de l’Intérieur du Front populaire, c’est le combat acharné qu’il mena contre la Cagoule, cette organisation terroriste secrète qui s’était juré de renverser la République et qu’en 1937, il avait réussi à démanteler. 

Mais la bête immonde n’était pas morte.

L'invitée

Notre invitée est Gayle Brunelle, historienne, professeur émérite à l’université de Fullerton en Californie. 

Auteur, avec Annette Finley-Croswhite, d’un livre à paraître, en anglais, Assassination in Vichy :  Marx Dormoy and the Struggle for the Soul of France (University of Toronto Press) à paraître en 2020. (titre traduit en français : La vengeance : Vichy et l’assassinat de Marx Dormoy.

La fiction

1941, Marx Dormoy, ministre du Front populaire, assassiné par la Cagoule, une fiction de Vincent Hazard, réalisée par Pascal Deux.

Avec les voix de :

  • Marx Dormoy : Fabrice Pierre 
  • Léon Blum : Serge Noël     
  • Sansimon Graziani : Eddi Chignara 
  • Jeanne Dormoy : Marie Mathenon 
  • Gabriel Jeantet : Bastien Bouillon 
  • Eugène Deloncle :  Jauris Casanova 
  • Annie Mouraille : Cécilia Dassonneville 
  • avec les voix de : Othello Vilgard, Norbert Ferrer, Morgane Real

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Élodie Fiat
  • Enregistrement, montage et mixage : Pierre Henry, Étienne Colin
  • Assistante à la réalisation : Sophie Pierre
  • Réalisation : Pascal Deux 

Pour en savoir plus…

… sur l'auteur de la fiction radiophonique, Vincent Hazard, vous pouvez consulter cette publication.

La musique

Alain Souchon - Âme Fifties 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.