C’est une enquête policière que je vais vous raconter ce soir : « La malédiction de Shakpana »… Une histoire avec tous les ingrédients d’un bon polar : … lettres anonymes… poison… secrets de famille… un flic bourru mais sympathique, amateur de jolies femmes… Le tout, pimenté de rite vaudou !

Cette histoire va nous entraîner à Lyon dans les années 1930… L’époque où le maire Edouard Herriot, vieux briscard moustachu de la III ème République, domine la ville avec ses amis radicaux….

Edouard Herriot
Edouard Herriot © Lucien Aigner/CORBIS

Mais…. au 35 de la rue St- Jean, on ne parle pas de politique… On a bien trop à faire ! La rue St- Jean, c’est une petite rue qui serpente au pied de la Basilique de Fourvière, dans le quartier du Vieux Lyon… Et le numéro 35, c’est l’entrée-arrière du Palais de Justice de l’époque. Mais ne vous fiez pas à la magnifique porte… Il faut monter tout en haut, dans les combles du Palais, pour découvrir le bureau d’Edmond Locard. C’est là qu’en 1910, dans un modeste local envahi de toiles d’araignée, le célèbre inventeur de la police scientifique avait installé son premier laboratoire. Pour très vite révolutionner les méthodes d’investigation des affaires criminelles.

Le héros de notre polar ce soir sera l’inspecteur Mirat, personnage de fiction… Mais Locard sera là. Dans l’ombre ; et il aurait sûrement aimé ça… Il adorait les romans policiers !

L'historien et journaliste Gérard Chauvy est l'invité de Stéphanie Duncan.

'La malédiction de Shakpana', une fiction de Vincent Hazard

Avec:

Commissaire Pinchet Jean-Louis Coulloc’h

Séké Modeste Nzapassara

François Lécluze Guillaume Marquet

Virginie Lécluze France Ducateau

Babou Epaye Sabine Pakora

Jeanne Billoux Aurélie Nuzillard

Bruitage : Bertrand Amiel

Prise de son et mixage : Claude Niort

Assistance technique et montage : Ariane Herbay

Assistant à la réalisation : Vivien Deméyère et Cécile Laffon

Réalisation : Etienne Vallès

Une émission à suivre et partager sur Facebook

__

Les archives de la police scientifique française : des origines à nos jours

(édits : Hors collection)

Les archives de la police
Les archives de la police © Radio France

En 1910, alors que les crimes des «apaches» hantent les esprits et que Clemenceau vient de créer les brigades du Tigre, Edmond Locard, l'un des pères de la criminalistique, fonde, à Lyon, le premier laboratoire de police scientifique au monde.

Grand admirateur de Sherlock Holmes, Locard a résolu des dossiers extraordinaires sur lesquels revient cet ouvrage : le corbeau de Tulle, l'affaire Gaumet, le singe cambrioleur démasqué grâce à... ses empreintes digitales ! Empreintes digitales justement, mais aussi examen des pores de la peau, traces de pas, ongles, empreintes dentaires, traces laissées sur les vêtements, poussières, taches de sang, étude des documents écrits, le docteur Locard développe et améliore de nombreuses techniques qui n'ont cessé depuis de faire leurs preuves.

Avec un détour par Scotland Yard et le FBI, la carrière des premiers criminologues français est de celles qui ont marqué l'histoire de la police criminelle mondiale pour toujours.

Grâce à de nombreux documents inédits - depuis la collection étonnante des objets de laboratoire (appareils de mesure, documents autographes, empreintes et armes en tout genre) qui illustre les tout premiers pas des méthodes d'identification, jusqu'au reportage au coeur de l'Institut national de police scientifique, à l'heure où l'analyse génétique n'a presque plus de secret pour les enquêteurs -, c'est à une plongée dans les secrets de l'enquête que nous sommes conviés.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.