Le 17 décembre 1864, au Théâtre des Variétés à Paris, le public n’en croit pas ses yeux et ses oreilles : « La Belle Hélène », le dernier spectacle d’Offenbach est un feu d’artifice de charme et de drôlerie, du jamais vu !

Hortense Schneider (1833-1920), toile d'A.J. Pérignon
Hortense Schneider (1833-1920), toile d'A.J. Pérignon © AFP / Josse / Leemage

Les mélodies, les voix, les décors, les costumes… tout est réuni, comme le désire Offenbach, pour chanter la vie et rompre avec l’ennui ! 

Les puristes, eux, se pincent le nez : cet Offenbach qui n’est "même pas français", comment ose-t-il faire rire avec les héros de Homère et les dieux de l’Olympe ? Blasphème ! Et cette plantureuse Hortense Schneider, dans le rôle de Hélène de Sparte, la digne épouse du roi Ménélas, enlevée contre son gré par le beau Pâris, ne dit-on pas qu’à la ville, c’est une femme entretenue, la maîtresse de presque toutes les têtes couronnées d’Europe ? 

Tant pis pour les raseurs… Depuis 1864, La Belle Hélène n’en finit pas d’enchanter le public du monde entier… et pourtant… sans la ténacité de ce drôle de bonhomme qu’était Offenbach, ce chef-d'œuvre a bien failli ne jamais voir le jour…

L’invité

Jean-Claude Yon, historien, auteur d'une biographie de Jacques Offenbach (Gallimard)

La fiction

Hortense Schneider, la Belle Hélène d’Offenbach, une fiction écrite par Isabelle Bournat et réalisée par Sophie-Aude Picon.

Avec les voix de :

  • Hortense Schneider : Florence Alayrac 
  • Jacques Offenbach : Johannes Hamm 
  • Ludovic Halévy : Grégoire Lagrange 
  • La mère d’Hortense : Nathalie Akoun 
  • Agamemnon - Henri Couder : Henri de Vasselot
  • José Dupuis- Pâris : Alexandre Swan 

Et l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Élodie Fiat 
  • Prise de son, montage et mixage : Manu Couturier et Manon Houssin
  • Assistant à la réalisation : Lélio Plotton
  • Réalisation : Sophie Picon

La Musique 

Régine Crespin, L’air d’Hélène, extrait de La Belle Hélène de Jacques Offenbach.

Pour en savoir plus :  

La publication Avec l'opérette, Offenbach fait sourire l'opéra, sur le site de France Inter.

Pour communiquer : 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.