La fiction sur Landru, premier tueur en série français dans les années 1920, a été écrite par Clara Saer et Zoé Gabillet et réalisée par Pascal Deux. Pour la commenter, Stéphanie Duncan reçoit l'historien Bruno Fuligni, auteur de plusieurs ouvrages à paraître sur le sujet.

Henri-Désiré Landru lors de son procès à Paris en novembre 1921
Henri-Désiré Landru lors de son procès à Paris en novembre 1921 © AFP / Agence France Presse

Avec sa barbiche pointue et son chapeau melon, ce petit homme chauve a toute l’apparence du bon père de famille : propre sur lui, toujours poli, s’exprimant dans un langage châtié et recherché ; à cet ancien enfant de chœur, on donnerait le bon Dieu sans confession. 

Et pourtant, le 30 novembre 1921, à l’issue d’un procès qui, pendant trois semaines, a tenu le public en haleine, Henri-Désiré Landru sera reconnu coupable du meurtre de dix femmes et du fils de l’une d’entre elles, puis il sera condamné à mort

En pleine Première Guerre mondiale, alors que les hommes sont sur le front, Monsieur Landru, déjà escroc professionnel, avait eu une idée terrifiante : séduire des dames par petites annonces, (à ce "Barbe bleue", on ne comptera pas moins de 283 fiancées), leur promettre le mariage, leur demander leurs économies, les emmener en train dans sa maison de campagne, (un aller-retour pour lui, un aller simple pour la dame ! Landru est un homme ordonné !), et sur place, les faire disparaître. 

Les voisins de Landru s’étaient bien étonnés parfois de la fumée nauséabonde qui s’échappait de la cheminée, mais pourquoi s’en mêler ? 

Terrifiant, Landru le sera également tout au long de son procès à grand spectacle, réussissant, par ses facéties et ses bons mots, à concentrer toute l’attention sur son pathétique numéro d’acteur et à faire oublier ses onze malheureuses victimes. 

L'invité

Notre invité est Bruno Fuligni, historien, auteur de Mes dossiers secrets, crimes, faits-divers, espionnage, à paraître le 13 novembre 2019 aux éditions Flammarion.

  • Bruno Fuligni a dirigé notamment Dans les archives secrètes de la police (chez Folio Gallimard) ainsi que Landru : l'élégance assassine, à paraître début 2020, aux éditions La Librairie Vuibert. 
  • Vous pouvez lire aussi : On veut ma tête, j'aimerais en avoir plusieurs à vous offrir : l'affaire Landru, 1921, d’Emmanuel Pierrat, publié aux éditions Points Seuil, collection Les Grands Procès.

La fiction

L’Affaire Landru, une fiction radiophonique écrite par Clara Saer et Zoé Gabillet, et réalisée par Pascal Deux.

Avec les voix de :

  • Marie Verge : Mademoiselle Lacoste
  • Yvon Martin : Inspecteur Belin
  • Philippe Beauthier : Landru
  • Christian Benedetti : le maire de Gambais
  • Émilie Gavois Kahn : Madame Bonhoure
  • Vincent Nemeth : l'avocat de Landru
  • Et les voix de Tobias Nuytten, Yan Tassin et Roxanne Roux

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Patrick Martinache
  • Enregistrement, Montage et Mixage : Cédric Chatelus, Émilie Couet, Étienne Colin
  • Assistante à la réalisation : Sophie Pierre
  • Réalisation : Pascal Deux

La musique

  • Autant en emporte l'histoire, votre émission des fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol
  • Vampire Weekend – Sympathy
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.