Londres1876. Des exilés de la commune

C’est aux exilés de la Commune que cette émission est consacrée ce soir… A notre manière : en racontant une histoire singulière de la grande Histoire. Celle d’un jeune homme, Charles, fils de Communard, parti en exil à Londres avec ses parents en 1871 après l’écrasement de l’insurrection parisienne …. Un personnage et un récit, imaginés par le scénariste Thady Macnamara, qui nous entraînent dans le Londres de la fin du 19ème siècle, dans les pubs du quartier français de Soho square, au marché de Covent Garden, sur le pont de Westminster envahi par le brouillard, dans une atmosphère à la Dickens… On y croisera le journaliste communard Jules Vallès exilé lui-même quelques temps à Londres… Une histoire oubliée que je vous propose de découvrir ou de redécouvrir ce soir…

Proclamation de la commune
Proclamation de la commune © Radio France

L’histoire de Charles nous parle de l’exil des Communards mais elle est en même temps terriblement moderne : quand on a 15 ans comment vit-on dans un pays qui vous a accueilli mais qu’on n’a pas choisi… dont on parle à peine la langue ? Comment se construit-on quand ses parents n’arrivent pas à raconter leur passé et à surmonter leurs traumatismes ? Une histoire où Charles, vous le verrez, découvrira aussi la trahison et l’amour….

L'invitée de stéphanie Duncan est Laure Godineau, maître de conférences d'histoire contemporaine.

'Londres1876. Des exilés de la commune''une fiction de Thady Macnamara

Avec :

Ivan Cori – Charles

Mohamed Rouabhi – Gustave

Noémie Landreau – Mathilde

Laurent Lederer – Emilien

François Briault – Vallès

Olivier Boudrand – Le passant

Bruitages :Bertrand Amiel

Prise de son, montage et mixage : Jean-Louis Deloncle et Eric Villenfin

Assistant à la réalisation : Vivien Demeyère

Réalisation :Laure Egoroff

Le Paris de la Commune 1871 ( éditions : Belin)

Le PARIS de la Commune 1871
Le PARIS de la Commune 1871 © Radio France

Ce livre présente Paris sous la Commune au travers d'approches très diversifiées. C'est que la Commune est fondamentalement polysémique, tant patriotique qu'internationaliste, tant républicaine que socialiste révolutionnaire ou fédéraliste, tant montagnarde que proudhonienne. La Commune quasilibertaire de Courbet et des artistes plasticiens coexiste avec la Commune rigoureuse, voire autoritaire, du procureur Rigault. Paris n'est d'ailleurs pas tout acquis à la Commune. On y trouve aussi des indifférents, des attentistes et des adversaires, pas tous «francs-fileurs» à Versailles.

La Commune de Paris est souvent réduite à l'image spectaculaire et terrible des barricades et de la Semaine sanglante ; mais on a aussi vécu à Paris pendant 72 jours, en 1871, une expérience au quotidien, appuyée sur la volonté de construire une démocratie active et sociale. La participation des étrangers et des femmes à la Commune, d'une ampleur inédite, est un signe que la Commune c'est aussi pour Paris l'entrée dans la modernité du XXe siècle.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.