Biographie d’une chanson, portrait de Lady Day et état des lieux du racisme, en 1939, aux États-Unis, cette fiction de Vincent Hazard, réalisée par Cédric Aussir, nous emporte au cœur du jazz, symbole de liberté. Stéphanie Duncan accueille l’historienne, Sarah Fila-Bakabadio, spécialiste des études afro-américaines.

Billy Holiday en 1942 au Ryan's à New York
Billy Holiday en 1942 au Ryan's à New York © Getty / Charles Peterson

New York, un soir de mars 1939, dans le quartier de Greenwich Village, une foule bohème se presse au sous-sol du Café Society, le nouveau club de jazz. Le lieu, il faut dire, est unique en son genre : on y joue de la bonne musique et ici tout le monde est bienvenu, les noirs, les blancs, on s’assoit où on veut. 

Ça n’a l’air de rien mais c’est une bulle de liberté dans l’Amérique toujours ségrégationniste de Roosevelt. Ce soir, ils sont venus écouter la star du jazz new-yorkais : Billie Holiday. 

Soudain, la lumière s’éteint dans la salle, les serveurs ont disparu... Dans l’obscurité, tous les regards se portent sur le beau visage de Billie Holiday, éclairé par un projecteur. Une fleur de gardenia dans les cheveux, l’artiste se met à chanter. Une chanson qui ne parle pas d’amour, mais de fruits étranges pendus aux arbres, de corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud, d’une odeur mêlée de magnolia et de chair brûlée… 

Quand la lumière revient, la chanteuse a quitté la scène. Il faudra de longues secondes avant que le public, sous le choc, se mette à applaudir, car il s’en rend compte, jamais jusqu’à présent, le lynchage et le racisme anti-Noirs n’avaient été dénoncés avec autant de force par une chanson et par une artiste.

C’est l’histoire d’une chanson, Strange fruit, que Stéphanie Duncan va raconter dans cette émission, à travers le regard de son auteur, Abel Meeropol, un homme injustement oublié.

L'invitée

Notre invitée est Sarah Fila-Bakabadio, historienne, spécialiste des études américaines et afro-américaines, maîtresse de conférences à l’Université Cergy-Pontoise. 

Sarah Filia-Bakabadio est auteure du livre Africa on my Mind : une histoire sociale de l'afrocentrisme aux États-Unis, édité aux Indes savantes. 

À lire également, Strange Fruit : la biographie d’une chanson, de David Margolick, sorti en 2009 aux éditions Allia. 

À signaler aussi la sortie du documentaire Billie (2020) de James Erskine, en salle depuis le 30 septembre 2020, dont voici la présentation.

La fiction

Strange Fruit, la chanson manifeste de Billy Holiday, une fiction radiophonique de Vincent Hazard, réalisée par Cédric Aussir.

Avec les voix de :

  • Abel Meeropol - David Geselson
  • Anne Meeropol - Capucine Lespinas
  • Billie Holliday - Ludmilla Dabo
  • Lester Young - Cyril Gueï
  • Barney Josephson - Christophe D'Esposti 
  • Jimmy Fletcher - Augustin Ruhabura
  • Le procureur - Elliot Jennicot

Ainsi que l’équipe de réalisation :

  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Équipe technique : Émilie Couet, Pierre Henry
  • Assistante à la réalisation : Clémence Bucher
  • Réalisation : Cédric Aussir

L'extrait

Pour patienter jusqu’à la diffusion de cette émission, qui aura lieu à 21h ce dimanche, nous vous proposons d’écouter un extrait de la fiction radiophonique, choisi par la réalisatrice de cette émission, Anne Weinfeld. 

2 min

"Strange Fruit", la chanson manifeste de Billie Holiday

Par Vincent Hazard et Cédric Aussir

Il s’agit du moment très important de la rencontre, en 1939, entre Billie Holiday et Abel Meeropol, l’auteur de Strange Fruit, qui lui propose sa chanson, rencontre qui eut lieu en présence de Barney Josephson et de Lester Young. 

L’auteur de la fiction

Pour en savoir plus sur Vincent Hazard, vous pouvez consulter le portrait que l'éditrice web, Nadja Viet a publié sur le site de France Inter.

La musique

  • H.E.Ra - I can't breathe
  • Autant en emporte l'Histoire, votre émission des Fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien, Clément Ducol.
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.