Exemple de la victoire de l'intelligence sur le droit du sang, l'union du Roi Soleil avec Madame de Maintenon est évoquée dans la fiction de Jean-Benoît Patricot, réalisée par Pascal Deux ; une émission commentée par l'historien d'art, Alexandre Maral, au micro de Stéphanie Duncan.

Portrait de Madame de Maintenon par Jean Petitot le Vieux au XVIIe siècle
Portrait de Madame de Maintenon par Jean Petitot le Vieux au XVIIe siècle © AFP / Josse / Leemage

Le destin de Françoise d’Aubigné, future Madame de Maintenon, ressemble à un conte de fées : née dans une prison, la jeune fille de petite noblesse, mariée à seize ans à un poète infirme, qui connut la pauvreté, l’errance, l’humiliation même de mendier son pain, allait un jour, ou plutôt une nuit, dans le somptueux château de Versailles, épouser le plus grand roi du monde.

Madame de Maintenon disait :

Ma vie fut un miracle ! 

Faut-il ne voir dans cette formidable ascension que la réussite d’une arriviste, dévote jusqu’à la bigoterie, austère donneuse de leçons, qui patiemment a tissé sa toile autour de sa proie, Louis XIV, ce roi-don Juan, qu’elle prétendait, ni plus ni moins, sauver de lui-même ? 

C’est ainsi, en tout cas, que ses ennemis la dépeignent : « vieille guenon », « crotte de souris », « sorcière »... La belle-sœur du roi, par exemple, ne mâche pas ses mots à son égard. 

Mais l’histoire de Madame de Maintenon est sans doute aussi bien autre chose : celle d’une femme d’esprit et de lettres qui gagna le cœur d’un roi. La victoire de l’intelligence sur le droit du sang. 

L'invité

Notre invité est Alexandre Maral, historien d’art, conservateur général au château de Versailles.

  • Alexandre Maral est également auteur de la biographie Madame de Maintenon, la presque reine, publiée aux éditions Belin, ainsi que de Femmes de Versailles, parue dans la collection Tempus des éditions Perrin.

L'exposition

L'exposition Créer pour Louis XIV : les manufactures de la Couronne sous Colbert et Le Brun, est présentée au Mobilier national – Galerie des Gobelins, dans le 13e arrondissement de Paris, jusqu'au 4 décembre 2019, à  l'occasion du quatrième centenaire de la naissance de deux acteurs majeurs de son histoire politique, économique et artistique : Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), ministre pendant plus de vingt années du règne de Louis XIV (1661-1683) et de Charles Le Brun (1619-1690), premier peintre du roi.

Le Mobilier national se propose d’évoquer la grande entreprise commune aux deux hommes : la création et le développement de manufactures qui devaient créer des objets d’une qualité exceptionnelle, destinés à orner les maisons royales, pour la plus grande gloire du Roi-Soleil et la publicité des savoir-faire français.

La fiction

Le mariage secret de Louis XIV et Madame de Maintenon, une fiction de Jean-Benoît Patricot.

Avec les voix de :

  • Mme de Maintenon : Marianne Denicourt
  • Louis XIV : Xavier Gallais
  • La princesse Palatine : Ariane Von Berendt
  • Louvois : Scali Delpeyrat
  • Ainsi que les voix de Quentin Barbosa, Roxanne Roux et Othello Vilgard.

Et l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Patrick Martinache
  • Enregistrement, montage et mixage : Claire Levasseur , Manon Houssin
  • Assistante à la réalisation : Sophie Pierre
  • Réalisation : Pascal Deux

La musique

Izia - Trop vite ! 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.