Ce soir, c’est une émission un peu différente que vous propose Stéphanie Duncan : à l’occasion de la rentrée littéraire Stéphanie Duncan reçoit Judith Perrignon, Agnès Desarthe, François Rachline et deux comédiens Marianne Denicourt et Bruno Abraham-Kremer , pour des livres qui comme cette émission, mettent en scène des personnages dans l’histoire.

Victor Hugo vient de mourir ( éditions : l' Iconoclaste) __

Victor Hugo
Victor Hugo © Radio France

Quatrième de couverture:

« La nouvelle court les rues, les pas de porte et les métiers, on entend l’autre dire qu’il est mort le poète. Vient alors cette étrange collision des mots et de la vie, qui produit du silence puis des gestes ralentis au travail. L’homme qui leur a tendu un miroir n’est plus là. Tout s’amplifie, tout s’accélère. On dirait qu’en mourant, qu’en glissant vers l’abîme, il creuse un grand trou et y aspire son temps, sa ville… »

La mort de Victor Hugo puis les funérailles d’État qui s’annoncent déclenchent une véritable bataille. Paris est pris de fièvre.

Textes lus par Marianne Denicourt

Textes lus par Bruno Abraham-Kremer

__

Ce coeur changeant (éditions : de l'Olivier)

Ce coeur changeant
Ce coeur changeant © Radio France

Quatrième de couverture :

« Face à la vie, elle avait la même impression que lorsqu’elle regardait le paysage défiler par la fenêtre du train : si elle était dans le sens de la marche, le panorama semblait se jeter sur elle, et ses yeux affolés ne savaient à quel détail s’attacher ni quelle ligne suivre. Elle se sentait écrasée par l’image qui ne tenait pas en place, ne cessait de se transformer. Assise en sens inverse, elle retrouvait son calme et contemplait l’horizon jusqu’à sombrer dans le sommeil. Alors… alors, songeait-elle, peut-être pourrait-on dire que c’est la même chose lorsqu’on regarde soit en direction de l’avenir, soit vers le passé. Peut-être est-ce pour cela que j’ai tant besoin de mes souvenirs. »

Née à l’aube du XXe siècle, Rose débarque à Paris à 20 ans et se trouve projetée dans un univers totalement inconnu. L’affaire Dreyfus, puis la guerre de 14 éclatent. Les années folles se succèdent. Les bas-fonds, la vie de bohême, la solitude... Rose risque à tout moment de tomber.

Textes lus par Marianne Denicourt

Textes lus par Bruno Abraham-Cremer

__

L.R. Les silences d'un résistant (éditions : Albin Michel)

Les silences d'un résistant
Les silences d'un résistant © Radio France

Quatrième de couverture :

Cofondateur de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) en 1927, engagé volontaire en 1940, évadé du Stalag où il était retenu prisonnier, L.R. est ce qu’on appelle un résistant de la première heure. Membre actif puis chef de la principale filière d’évasions de France, via Gibraltar, au sein du Special Operations Executive des services secrets britanniques, celui qu’on appelle alors Lucien, qui sera Lucien Rachet, et plus tard Socrate, devient agent des services français en 1943. Ses missions le conduisent en France, en Espagne, à Alger, à Londres où de Gaulle, en mars 1944, lui confie personnellement le soin de restructurer la Résistance dans la perspective de la Libération.

Quelle singulière trajectoire que celle de ce juif russe immigré, né en 1905, et naturalisé français en 1938 ! De Jacques Chaban-Delmas à Pierre Mendès France, du général Koenig au général de Gaulle, de Joseph Kessel à Pierre Dac et bien d’autres, son itinéraire défile sous nos yeux. Sont ici restitués sans maquillage les figures de la Résistance, en ses rivalités comme en ses fraternités profondes, ses zones d’ombre et ses hauts faits d’armes.

S’appuyant sur des archives officielles, françaises et britanniques, ainsi que sur des documents familiaux inédits, François Rachline revisite tout un pan de notre histoire. Il en offre une version humaine et inattendue au fil d’une enquête saisissante sur un homme : son père.

Textes lus parBruno Abraham-Kremer

Site :LR – Les silences d'un résistant

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.