La fiction de l’historien, Charles Giol, réalisée par Laurence Courtois, révèle le cinéaste Jean Renoir sous un jour nouveau, du temps où il était encore peu connu. Pour commenter la fiction, Stéphanie Duncan invite Pascal Ory, spécialiste de l’Histoire culturelle de la France.

Jean Renoir, alors jeune cinéaste (à gauche, son régisseur)
Jean Renoir, alors jeune cinéaste (à gauche, son régisseur) © Getty / Ullstein Bild

Jean Renoir ! Le génial réalisateur de La Grande Illusion, Boudu sauvé des eaux, Partie de Campagne, La Règle du Jeu… Quelques uns de ses films, des chefs-d’œuvre du cinéma français, du cinéma mondial même. 

Mais en 1936, Jean Renoir (qui n’est pas encore connu du grand public) s’engage dans une voie nouvelle pour lui : il accepte de tourner un film de propagande pour le parti communiste français. 

Comment pourrait-il, en effet, résister à l’élan qui s’élève en France en faveur d’un Front populaire, tandis que les ligues d’extrême-droite menacent la République, qu’en Italie et en Allemagne des dictateurs vocifèrent, appelant à la guerre et à la mort ? 

Avec la ferveur des nouveaux convertis, et l’aveuglement face à la réalité de l’URSS, Jean Renoir tourne La Vie est à nous, Les Bas-fonds, La Marseillaise… Engagement sincère ou opportunisme d’un cinéaste prêt à toutes les compromissions ? 

Certains de ses amis se le demanderont quand, en 1940, il sera tenté par les sirènes de l’Italie fasciste. Par chance (pour lui et pour nous) le chaleureux Renoir, l’ami des hommes, choisira la voie du cinéma et du cœur, sans doute celle de son enfance, loin des idéologies mortifères.

L'invité

Notre invité est Pascal Ory, historien spécialiste de l’histoire culturelle de la France. Professeur émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.  Auteur de : La Belle Illusion : Culture et Politique sous le signe du Front populaire, (Plon). Et plus récemment de : Ce que dit Charlie : Treize leçons d'Histoire (Gallimard), et, avec Michel Pastoureau et Jérôme Serri, Les Couleurs de la France (Hoëbeke)

Et à lire également l’excellente biographie de Jean Renoir signée Pascal Mérigeau, chez Flammarion.

La fiction

Jean Renoir, un cinéaste sous le Front Populaire, une fiction radiophonique écrite par Charles Giol et réalisée par Laurence Courtois.

Avec les voix de :

  • Jean Renoir : Stéphane Varupenne (de la Comédie-Française)
  • Marguerite Houllé : Clémence Laboureau
  • Henri Jeanson : Léo Reynaud
  • Jean Gabin : Antonin Chalon
  • Louis Jouvet : Jean-Christophe Frèche
  • Jacques Duclos : Jean-Baptiste Artigas
  • Et les voix additionnelles de Valentin Capron, Agnès Mir et Olivia Forest.

Ainsi que l’équipe de réalisation :

  • Bruitages : Élodie Fiat
  • Prise de son, montage et mixage : Delphine Baudet, Lidwine Caron
  • Assistante à la réalisation : Claire Chaineaux
  • Réalisation : Laurence Courtois.

L’extrait 

Pour vous aider à patienter jusqu’à dimanche 13 septembre 2020, 21 heures, heure de la diffusion sur l’antenne de France Inter, nous vous proposons de vous régaler avec cet extrait de la fiction, dans lequel Jean Renoir est avec sa compagne et monteuse Marguerite Houllé. Ils visionnent le montage d'un discours de Maurice Thorez devant s'insérer dans son film, La vie est à nous, la fameuse commande du PCF.

1 min

Jean Renoir, un cinéaste sous le Front populaire, une fiction de Charles Giol

Par Laurence Courtois

La musique

  • Autant en emporte l'Histoire, votre émission des Fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol.
  • Jean-Louis Aubert - Où je vis !
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.