Camille Desmoulins : une des figures les plus brillantes et les plus attachantes de la Révolution française. C’est sans doute en 1789 que ce jeune avocat roturier, sans emploi et poète, bègue de surcroît, s’est révélé à lui-même ...

Camille Desmoulins avec sa femme Lucile et leur enfant, portrait de Jacques-Louis David exposé au château de Versailles
Camille Desmoulins avec sa femme Lucile et leur enfant, portrait de Jacques-Louis David exposé au château de Versailles © Getty / Hulton Fine Art Collection

Les États généraux… le Tiers État qui se proclame Assemblée nationale… Bientôt la prise de la Bastille, l’abolition des privilèges, la Déclaration des Droits de l’Homme…  Comment résister à cette fièvre ? Après son coup d’éclat le 12 juillet au Palais-Royal, où, oubliant son bégaiement, il grimpe sur une chaise et appelle le peuple à prendre les armes, rien n’arrêtera plus Camille Desmoulins.

Camille Desmoulins, c’est une voix, celle de l’homme politique, fervent républicain. C’est aussi une plume, celle du journaliste, symbole encore aujourd’hui de la liberté d’expression. Lui qui, jusqu’à la veille d’être guillotiné, défendra son idéal démocratique :

J’avais rêvé une république que tout le monde eût adorée. 

Mais la modernité de Camille Desmoulins, c’est aussi celle du couple qu’il forme avec Lucile, son épouse. Deux êtres unis par l’amour mais aussi par leur aspiration commune à la liberté, l’égalité et la République, et qui tous deux paieront le prix fort pour cet engagement.  

L'invité

Notre invité est Hervé Leuwers, historien, spécialiste de la Révolution française, auteur de Camille et Lucile Desmoulins (Fayard, 2018) et aussi de la biographie Robespierre (Pluriel) et La Révolution française et l'Empire (PUF). Il a également récemment dirigé, avec Michel Biard : Visages de la Terreur (Armand Colin), et Danton, le mythe et l'histoire (Armand Colin). 

À lire aussi : Anatomie de la Terreur, de Timothy Tackett (Seuil)

La fiction

Lucile et Camille Desmoulins : un couple dans la Révolution, une fiction de Vincent Hazard, réalisée par Cédric Aussir.

Avec les voix de :

Camille Desmoulins : Bartholomew Boutellis 

Lucile Desmoulins : Chloé Chaudoye

Danton : Grégoire Baujat 

Robespierre : Quentin Faure  

Gabrielle Danton : Jeanne Brouaye 

Hébert : Pierre-Benoist Varoclier 

Et l'équipe de réalisation :

Bruitages : Bertrand Amiel

Prise de son, montage et mixage : Valérie Lavallart, Antoine Viossat

Assistants à la réalisation : Vivien Demeyère, Romane Chibane

Réalisation : Cédric Aussir

Pour en savoir plus sur l'auteur de la fiction

La musique

Shot gun shack de Neneh Cherry

Pour communiquer

• Pour communiquer au sujet des émissions, n'hésitez pas à rejoindre la page Facebook de Autant en emporte l'Histoire.

• Les émissions sont réécoutables et podcastables sur le site de France Inter.

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.