Une émission sur Mata-Hari, fusillée pour espionnage au profit de l’Allemagne. Elle est pourtant devenue un mythe... Une fiction écrite par Didier Blonde, réalisée par Christophe Hocké. L'invité de Stéphanie Duncan est Bruno Fuligni, historien, auteur de "Mata Hari, les vies insolentes de l'agent H 21", éd. Gallimard.

Mata-Hari, une image du fonds de la BNF
Mata-Hari, une image du fonds de la BNF © Getty / Heritage Images

Le 15 octobre 1917, au petit matin, Margarethe Zelle, alias Mata-Hari, condamnée à mort pour espionnage au profit de l’Allemagne, est conduite au polygone de tir de Vincennes pour y être fusillée. 

Le Tout-Paris s’est levé tôt pour assister au spectacle, il ne sera pas déçu : 

L’ex-danseuse et star internationale qui, depuis des mois, croupit en prison, a décidé de réussir sa mort et de ne pas offrir aux hommes qui l’ont jugée le plaisir de sa déchéance. Chapeau à plumes, col de fourrure, Mata-Hari marche, élégante et fière, vers le poteau d’exécution, adresse un ultime baiser aux soldats, et une fois attachée, refuse qu’on lui bande les yeux. Le peloton tire. Mata-Hari s’écroule. 

Mais le mythe, lui, depuis plus d’un siècle, est toujours bien vivant. 

Mata-Hari n’en finit pas en effet de nous fasciner : belle, grande, brune et provocante, défiant les conventions, elle aimait les hommes, le sexe, le luxe et l’argent, et avait décidé très jeune de s’inventer un destin, loin de sa Hollande natale. Prête à tous les mensonges, elle serait danseuse indienne et partirait à la conquête du monde. 

Mais, en 1914, quand sa carrière a décliné et que la guerre a éclaté, Mata-Hari s’est engagée dans une autre aventure, romanesque certes, mais ô combien dangereuse et impitoyable : l’espionnage, où elle finira par se brûler les ailes. 

L'invité

Notre invité est Bruno Fuligni, historien, auteur de Mata Hari, les vies insolentes de l'agent H 21, paru aux éditions Gallimard.

A lire également : Les femmes de l'ombre, L'histoire occultée des espionnes, de Rémi Kauffer, chez Perrin.

Et aussi : le dernier livre de Didier Blonde : Café, etc.  paru au Mercure de France.

La fiction

Mata-Hari, Agent H 21, une fiction radiophonique de Didier Blonde, réalisée par Christophe Hocké. 

Avec les voix de :

  • Mata-Hari : Garance Clavel
  • Capitaine Bouchardon : Gabriel Dufay
  • Capitaine Ladoux : Slimane Yefsah
  • Vadime de Massloff : Rémi Fortin
  • Soeur Léonide : Marie-Bénédicte Roy
  • Un soldat : Didier Mérigou
  • Et les voix de Louis Astier, Hugues Delamarlière et Zachary Lebourg.

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Prise de son, montage et mixage : Cédric Chatelus et Manon Houssin
  • Assistante à la réalisation : Léa Racine
  • Réalisation : Christophe Hocké 

La musique

  • Nekfeu et Vanessa Paradis - Dans l'Univers
  • Autant en emporte l'histoire, votre émission des fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.