Pour commenter cette fiction écrite par Charles Giol et réalisée par Christophe Hocké, Stéphanie Duncan reçoit l'historienne, Elena Musiani, spécialiste de l’histoire politique et sociale de l’Italie au dix-neuvième siècle.

Portrait de Felice Orsini ( 1819 - 1858 ) auteur de l' attentat du 14 janvier 1858 contre Napoléon III. Peinture de Louis Bucheister. Italie. Huile sur toile. Paris, Musée Carnavalet.
Portrait de Felice Orsini ( 1819 - 1858 ) auteur de l' attentat du 14 janvier 1858 contre Napoléon III. Peinture de Louis Bucheister. Italie. Huile sur toile. Paris, Musée Carnavalet. © AFP / JOSSE / LEEMAGE

Le 14 janvier 1858, la nuit est tombée quand une foule élégante, messieurs en habit, dames en crinolines, se presse devant l’opéra de Paris, rue Le Peletier. L’opéra Garnier n’existe alors pas encore. À cette soirée de gala, doivent assister Napoléon III et son épouse l’impératrice Eugénie. 

Napoléon III, celui qui, six ans plus tôt, après un coup d’état bafouant la République, s’était proclamé empereur. 

À 20h30, arrive enfin le cortège impérial précédé de lanciers à cheval. Ce que tout le monde ignore est que quatre hommes, cachés dans la foule et munis de bombes, s’apprêtent à assassiner Napoléon III. 

L’empereur et son épouse échappent de peu à l’attentat, qui fait cependant huit morts et 156 blessés. L’organisateur du complot, on le découvre vite, est un républicain, mais pas un Français. Il est italien… et s’appelle Felice Orsini. 

Comment expliquer qu’un Italien veuille la mort du souverain français ? 

Raconter l’histoire de Felice Orsini, c’est rappeler le temps où l’Italie n’existait pas, juste une mosaïque de petits états, placés sous l’autorité de l’Autriche ou du Pape. Où les patriotes italiens, rêvant d’indépendance et d’unité, étaient emprisonnés à vie ou contraints à l’exil. 

Il en faudra des combats, des insurrections et même des guerres pour qu’enfin, en 1861, le Royaume d’Italie soit créé.

L'invitée

Notre invitée est Elena Musiani, historienne, professeur à l’université de Bologne, spécialiste de l’histoire politique et sociale de l’Italie au dix-neuvième siècle. 

Elena Musiani est l'auteur de Faire une nation. Les Italiens et l'unité (XIXᵉ-XXIᵉ siècle) paru chez Gallimard dans la Collection Folio histoire. 

À lire également, un grand classique : L’Histoire de l’Italie, de Pierre Milza, publié aux éditions Fayard.

La fiction

Felice Orsini, un combattant de l’indépendance italienne, une fiction de Charles Giol et une réalisation de Christophe Hocké.

Avec les voix de :

  • Felice Orsini : Vladislav Galard                      
  • Simon Bernard :  Julian Eggerickx                               
  • Giuseppe Pieri :  Arthur Igual                              
  • Commissaire Lagrange :  François Loriquet                          
  • Pierre Marie Pietri : Alexandre Michel                        
  • Assuntina Orsini : Judith Morisseau
  • Et les voix de Aurélien Osinski, Alice Le Strat, Etienne Launay, Elodie Vincent, Sandra Giscard.

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Equipe technique : Valentin Azan Zielinski et Éric Boisset
  • Assistante à la réalisation : Clémence Bucher
  • Réalisation : Christophe Hocké

La musique

Jeanne Added - Both Sides -

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.