La liaison entre Marlene Dietrich et Jean Gabin a inspiré les auteurs, Zoé Gabillet et Clara Saer, une fiction réalisée par Pascal Deux et commentée par Patrick Glâtre, biographe de Jean Gabin, qui répond aux questions de Stéphanie Duncan.

Marlene Dietrich et Jean Gabin, détail de l'affiche du film "Martin Roumagnac" (1946), leur dernier film
Marlene Dietrich et Jean Gabin, détail de l'affiche du film "Martin Roumagnac" (1946), leur dernier film © Getty / Corbis Historical

Marlene Dietrich, l’Allemande qui avait choisi le camp de la liberté, et Jean Gabin, le Français qui avait fui le régime de Vichy, furent tous deux engagés dans la guerre contre le nazisme. 

Cette fiction évoque leur histoire et leur amour, une fiction commentée par l'un des biographes de Jean Gabin.

Cette émission est une rediffusion d'Autant en emporte l'Histoire du 8 octobre 2017.

L’invité

Patrick Glâtre, spécialiste de Jean Gabin.

  • Gabin et Dietrich, un couple dans la guerre (Robert Laffont)
  • Jean Gabin, acteur de la libération de Royan (éditions Bonne-Anse)
  • Jean Gabin, la traversée d'un siècle (Creaphis)
  • mais aussi l'ouvrage de Jean Pavans, Marlene Dietrich (Folio Gallimard)

La fiction

Marlène Dietrich et Jean Gabin, une passion dans la guerre, de Zoé Gabillet et Clara Saer, réalisée par Pascal Deux.

Avec les voix de :

  • Andréa Schieffer : Marlene Dietrich
  • Patrick Pineau : Jean Gabin
  • Paul Bandey : Ernest Hemingway
  • Kester Lovelace : Chuck Altman
  • ainsi que les voix de Duncan Evennou, David Stanley, Bastien Bouillon et Yuriy Zavalnyouk

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage: Manuel Couturier et Manon Houssin
  • Assistante à la réalisation : Sophie Pierre
  • Réalisation : Pascal Deux

La musique

- Où vont les fleurs, par Marlene Dietrich. 

Cette chanson est la reprise d"une folk song américaine, Where Have All the Flowers Gone ?, de Pete Seeger, datant de 1955, complétée par Joe Hickerson et transformée en protest song dans les années 1960. 

Marlene Dietrich et Joan Baez en ont sans doute donné les plus belles interprétations.

- Par ailleurs,, Autant en emporte l'histoire, votre émission des fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol.

Pour en savoir plus

Vous pouvez consulter la publication de Nadja Viet sur le site de France Inter : Jean Gabin : « La guerre, c’est pas du cinéma »

Notez aussi que l'album Marlène Dietrich. Monstre sacré est paru dans la collection Les Grandes Heures Radio France / Ina

Deux CD d’entretiens datant de 1963 avec Paul Giannoli et André Parinaud. "Une conversation à bâtons rompus, dans un français parfait, ponctuée de souvenirs et d’anecdotes, qui nous emmène dans son sillage de «monstre sacré» de Berlin à Hollywood."

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.