Le 17 juin 1940, alors que le camp de l’armistice vient de l’emporter, un homme plein d’espoir mais seul, s’envole vers l’Angleterre. « L’homme du destin » dira le vieux Churchill.

Charles de Gaulle lance l'appel du 18 juin 1940
Charles de Gaulle lance l'appel du 18 juin 1940 © Getty / Hulton Deustch

Mai 1940, un monde s’écroule : à une vitesse prodigieuse, les troupes allemandes envahissent la France et en quelques semaines mettent en déroute l’armée française, « la première armée du monde » disait-on. Des millions de Français en état de choc, femmes, hommes, enfants, vieillards, s’enfuient sur les routes…

À Paris, alors que l’ennemi approche dangereusement, le gouvernement lui aussi fait ses valises et tente de tenir la barre. Mais, le long de la route qui, de sous-préfecture en château de la Loire, le conduira à Bordeaux, le gouvernement (des hommes du passé enfermés dans de vieux réflexes) n’arrive pas à faire face. Pire : profitant du naufrage, les défaitistes, vieux ennemis de la République, réunis autour de Pétain et de Weygand, vont tout faire pour amener la France à signer un armistice avec Hitler. Le 17 juin 1940, alors que le camp de l’armistice vient de l’emporter, un homme chargé d’espoir mais seul, s’envole vers l’Angleterre. « L’homme du destin » dira le vieux Churchill.

C’est à travers les yeux de Charles de Gaulle, vous l’avez reconnu, que je vais raconter cette histoire qui, plus de 70 ans après n’en finit pas de nous hanter.

L'invité

L'invité de Stéphanie Duncan est l'historien, Jean-Yves le Naour, auteur de la fiction.

La fiction

1940, l'homme qui a dit non, une fiction de Jean-Yves le Naour, réalisée par Baptiste Guiton.

Avec les voix de :

  • Gabriel Dufay : Charles de Gaulle
  • Philippe Duclos : Paul Reynaud
  • François Kergourlay : Albert Lebrun
  • Georges Claisse : le maréchal Pétain
  • Gilles David, de la Comédie française : Maxime Weygand
  • Gérard Watkins : Winston Churchill
  • Pascal Collin : Georges Mandel
  • Bertrand Amiel : le perroquet de Churchill
  • Et les voix de : Stéphane Szestak, Aurélien Osinski, Xavier Girard

Et l'équipe de réalisation :

  • Prise de son, montage et mixage : Olivier Dupré, Émilie Couet
  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Assistante à la réalisation : Julie Briand
  • Réalisation : Baptiste Guiton

Pour en savoir plus au sujet de Charles de Gaulle sur France Inter, vous pouvez consulter la publication Charles de Gaulle, un personnage pour les Fictions de France Inter.

La musique

FEIST - I'm not running away

Les livres

Charles de Gaulle - Volume 2, 1939-1940 : l'homme qui a dit non - scénario Jean-Yves Le Naour -dessins Claude Plumail - couleurs Albertine Ralenti- Éditions Bamboo.

Septembre 1939. La France est en guerre. De Gaulle, simple colonel, ne parvient pas à convaincre l'État-major d'adopter une stratégie plus offensive fondée sur la concentration des blindés. Alors que les forces allemandes déferlent inexorablement vers l'intérieur du pays, De Gaulle annonce l'inévitable défaite de la France si on ne change pas d'urgence les hommes et les idées.

Face aux traîtres qui souhaitent pactiser avec l'ennemi, il n'entend pas se rendre et veut continuer à se battre pour sauver l'honneur de la France.

Charles de Gaulle -Tome 1 : 1916 - 1921- Scénario : Jean-Yves LE NAOUR - Dessin : Claude PLUMAIL- Couleur : Albertine RALENTI- Éditions Bamboo.

Quand De Gaulle n’était encore que le grand Charles… Avant d’être le fondateur de la Résistance le 18 juin 1940 et le président de la République en 1958, le général de Gaulle a d’abord été un combattant de la Grande Guerre, un officier plein d’assurance et d’illusions. Fait prisonnier sur le champ de bataille de Verdun en 1916, le capitaine de Gaulle tente à cinq reprises de s’évader des forteresses allemandes.

Revivez le destin de cet homme hors du commun.

Le Naufrage : 16 juin 1940 - auteur, Éric Roussel, paru chez Gallimard.

Le 16 juin 1940, à Bordeaux, le président du Conseil Paul Reynaud (62 ans) démissionne. Dans le respect des règles constitutionnelles, le maréchal Philippe Pétain est chargé de former un nouveau gouvernement : c'est le début du Régime de Vichy.

L'auteur restitue les opinions, les engagements, les arrière-pensées et les passions de cette date clé à travers le portrait de ses protagonistes.

Les Oubliés de l'Histoire - Jean-Yves Le Naour, Jacques Malaterre, paru chez Flammarion.

« Si l'Histoire n'a retenu que les exploits du chasseur, c'est parce que le lion n'a pas d'historiens », écrit Jean-Yves Le Naour. À côté des grandes figures de proue, des êtres ordinaires ont eux aussi « fait » l'Histoire.

Les destins des « oubliés » choisis ici éclairent d'un jour nouveau la vie politique ou sociétale du XXe siècle : la résistance allemande au nazisme à travers le portrait de Sylvin Rubinstein ; le combat pour le suffrage féminin dans l'entre-deux-guerres par Louise Weiss ; la prise de conscience écologique incarnée par René Dumont, la révolte des prostituées emmenée par Grisélidis Réal ou encore la fronde du torero Manolete sous le franquisme...

Souvent au péril de leur vie, ils ont défendu la liberté à l'instar du prêtre polonais Jerzy Popieluszko ou de l'Irlandais Bobby Sands, et furent parfois les révélateurs d'une époque dans ses excès : le dopage avoué par le coureur cycliste Tom Simpson, le star-system pour le footballeur George Best.

Ainsi, Les Oubliés de l'Histoire racontent-ils une autre histoire, incarnée et empathique, familière et ignorée, mais tellement plus humaine.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.