22 février 1848, tout semblait calme dans le royaume de France. Mais ce matin-là, des ouvriers, des artisans, des étudiants, des femmes et même des enfants, ont envahi la capitale.

Révolution de 1848: Alphonse de Lamartine (1790-1869), écrivain et politicien français, rejette le drapeau rouge devant l'hôtel de ville le 25 février 1848. Peinture de Felix Philippoteaux (vers 1815-1884), 1848. Musée Carnavalet, Paris
Révolution de 1848: Alphonse de Lamartine (1790-1869), écrivain et politicien français, rejette le drapeau rouge devant l'hôtel de ville le 25 février 1848. Peinture de Felix Philippoteaux (vers 1815-1884), 1848. Musée Carnavalet, Paris © Getty / Leemage

La veille, une réunion républicaine a été interdite par la police qui craint des débordements. L’ambiance, c’est vrai, est inhabituelle ce jour-là, fébrile, électrique, malgré la pluie qui commence à tomber… Alors que les manifestants sont de plus en plus nombreux à la Concorde et à la Madeleine, un chant s’élève soudain, La Marseillaise, qui va galvaniser la foule. Rien ne semble plus pouvoir l’arrêter. Pas même les sabres de la garde municipale. Le soir, les premières barricades se dressent. C’est le début de la Révolution de 1848 qui, après Paris, va bientôt embraser toute l’Europe.

Ce qu’on oublie souvent c’est que cette Révolution qui va abolir l’esclavage et instaurer le suffrage universel, fut pour les femmes le creuset d’un incroyable bouillonnement d’idées, un moment suspendu où tout semblait possible.

Elles s’appelaient George Sand bien sûr, mais aussi Eugénie Niboyet, Jeanne Deroin, Jeanne-Désirée Gay et j’en passe… Des femmes n’ayant d’autre existence civile que celle de fille ou d’épouse… Elles ont soudain pris la parole, écrit des pétitions, imaginé un monde où femmes et hommes seraient libres et égaux…

Comment Suzanne, jeune fille éprise d’absolu et de littérature, pourrait-elle résister à cet élan ? C’est son histoire que je vais vous raconter ce soir.

La fiction

1848, des Femmes dans la Révolution, une fiction de Thady Macnamara

Avec :

  • Capucine Lespinas : SUZANNE
  • Maëlys Ricordeau : CLOTILDE
  • Pierre Aussédat : LUCIEN
  • Hector Manuel : HYPPOLITE
  • Myriam Azencot : HENRIETTE
  • Valérie Moinet : MARIE
  • Hélène Alexandridis : JEANNE DEROIN

Et les voix de

  • Blandine Baudrillard, Vanessa Bile-Audouard et Claire Ruppli

  • Bruitages : Elodie Fiat

  • Équipe technique : Bernard Laniel et Emmanuel Armaing

  • Réalisation : Cédric Aussir

L'historienne Michèle Riot-Sarcey est l'invitée de Stéphanie Duncan.

Les livres

_1848, la Révolution Oubliée_ - Maurizio Gribaudi, Michèle Riot-Sarcey - Éditions de La Découverte

La révolution de février 1848 a mis fin à la monarchie de Juillet et inauguré la brève expérience de la IIe République. Mais quatre mois après cet immense espoir, l'armée et les gardes mobiles ont brisé l'insurrection des ouvriers et artisans parisiens. Pendant plusieurs jours, la République a bombardé et massacré les insurgés, tuant plusieurs milliers d'entre eux. C'est cette histoire tragique et oubliée que restitue ce livre.

Il s'appuie sur une impressionnante iconographie de l'époque, largement inédite, rassemblée par les auteurs : quelque 250 dessins, lithographies, estampes, gravures et tableaux illustrent avec une précision extraordinaire l'histoire de ces mois fatidiques. Ce corpus étonnant est mis en perspective par la relation historique des auteurs, qui montrent en quoi les événements de juin 1848 constituent un moment clé pour comprendre la mise en berne des utopies surgies de l'inachèvement de la Révolution française.

En s'appuyant largement sur les récits de témoins ou acteurs des événements, d'Alexis de Tocqueville à George Sand, de Flaubert à Lamartine, ils rendent compte de ce temps d'ouverture exceptionnelle à l'espérance et à la liberté de penser, tout en retraçant la fatale succession des drames par lesquels cette société est passée du rêve au cauchemar. À la manière d'un reportage, ce livre met en scène la fabrique de l'histoire dans l'avènement de l'événement. Avec ses interprétations contradictoires qui se croisent, de manière souvent aveugle, dans le feu de l'action.

_Le Procès de la Liberté : une Histoire Souterraine du XIXe siècle en France_ , Michèle Riot-Sarcey , éditions de La Découverte

Dans cet ouvrage, Michèle Riot-Sarcey fait revivre les idées de liberté surgies au cours des expériences ouvrières et des révolutions sociales du XIXe siècle français. Des idées largement oubliées depuis : minoritaires et utopiques, incomprises à leur époque, elles ont été maltraitées par l'Histoire devenue canonique. Leur actualité s'impose pourtant aujourd'hui, à l'heure où l'idée de liberté individuelle a été dissociée de la liberté collective et réduite au libéralisme et à l'individualisme.

Ce passé inaccompli est ici revisité à partir de ses traces multiples : publications politiques, archives, romans, poésie, tableaux, etc. Avec un souffle singulier, l'auteur restitue l'étonnant parcours de vie de femmes et d'hommes du peuple si nombreux à s'engager dans les chemins de la révolte, révélant ainsi les modalités méconnues de l'effacement de cette histoire. Comme le rôle des idées du «socialiste», Henri de Saint-Simon, qui influença tant de ces acteurs avant de se retrouver au cœur du projet capitaliste et industrialiste du Second Empire. Ou encore celui de Victor Hugo, dont l'immense succès du livre _Les Misérables_ contribua à l'oubli de l'esprit de liberté qui avait marqué les insurrections de 1830 et 1848.

Cette fresque audacieuse, aussi excitante à lire qu'elle est remarquablement documentée, démontre la pertinence de la pensée de Walter Benjamin sur la nécessité de «faire exploser les continuités historiques». Et elle invite à comprendre autrement les symboles aujourd'hui en ruines du XIXe siècle français : philosophie du progrès, contrôle de l'ordre social, «mission civilisatrice» de la république coloniale... Afin de libérer la modernité créatrice de la modernité dévastatrice, ce livre entend ainsi donner à voir sous un jour nouveau les rêves du passé, dont l'actualité prend sens au présent dans la quête d'un avenir radicalement autre.

La musique

  • Laura Marline - Soothing
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.