L'émission "Autant en emporte l'histoire" évoque des figures historiques parfois tombées dans l'oubli ; ainsi, cette femme peintre, Artemisia Gentileschi, enfin ressuscitée par la fiction de Bertrand Leclair. Pour la commenter, Alexandra Lapierre, l'une des biographes de l'artiste, est l'invitée de Stéphanie Duncan.

 Judith tuant Holopherne, tableau d'Artemisia Gentileschi, peintre italienne de l'école du Caravage (XVIIe siècle)
Judith tuant Holopherne, tableau d'Artemisia Gentileschi, peintre italienne de l'école du Caravage (XVIIe siècle) © Getty / Thekla Clark / Corbis Historical

Gare aux âmes sensibles ! Si ce tableau est très beau - la composition, les couleurs, la lumière en clair-obscur sont somptueuses - il est aussi d’une rare violence. 

L’une des deux femmes tient fermement l’homme allongé, sans doute surpris dans son sommeil, tandis que l’autre, empoigne d’une main les cheveux de la victime, et de l’autre, l’égorge avec un poignard. 

Les deux femmes sont belles et élégantes, mais inutile de chercher sur leur visage ou leur corps le moindre signe de doute ou d’hésitation : elles semblent déterminées à accomplir jusqu’au bout cet acte de vengeance. 

Cette scène tirée de la Bible, « Judith tuant Holopherne », Artemisia Gentileschi l’a peinte de multiples fois ; mais pourquoi ce tableau, peint au XVIIe siècle, est-il si troublant et si dérangeant, encore aujourd’hui ?

Cette émission nous emmène à Naples, à Rome et à Londres, à la rencontre d’Artemisia Gentileschi, femme au destin tourmenté et artiste de génie, l’une des grandes femmes peintres de l’Histoire dans l’Italie baroque du XVIIe siècle.

L’histoire est celle de cette artiste, longtemps oubliée mais qui, de son vivant, fut une des plus renommées d’Europe. 

L'invitée

L'écrivaine, Alexandra Lapierre, auteure de romans, de nouvelles et de biographies est l'invitée de Stéphanie Duncan. 

Les livres de l'auteure

  • Artemisia, aux éditions Pocket, 1998 : Au début du XVIIe siècle, dans son atelier romain, le peintre Orazio Gentileschi, dont toutes les cours d'Italie se disputent les tableaux, cloître sa fille, la talentueuse Artemisia. Ce roman raconte l'amour tourmenté d'un père et de sa fille, leur ardente rivalité, le combat terrible qu'ils menèrent l'un contre l'autre pour que leur art triomphe, de Venise à Londres et de Paris à Florence.
  • Artemisia Gentileschi, « Ce qu'une femme sait faire ! », en Collection Découvertes Gallimard Hors-Série, 2012 : La vie et l’œuvre d'Artemisia Gentileschi (1593-1654) sont présentées dans leurs grandes étapes : les débuts à Rome aux côtés de son père et l'influence des collègues et concurrents d'Orazio, les années florentines, durant lesquelles elle est peintre officielle du duc de Toscane, les années 1620, où elle devient chef de file des derniers naturalistes et l'époque napolitaine, celle de la reconnaissance.

La fiction

Artemisia Gentileschi, une artiste de la Renaissance, une fiction radiophonique de Bertrand Leclair, réalisée par Cédric Aussir.

Avec les voix de :

  • Mélissa Barbaud - Artemisia Gentileschi
  • Julien Bouanich - Massimo
  • Fred Ulysse - Orazio Gentileschi
  • Thibaut Lacour - Giulio Gentileschi
  • Étienne Grebot - Agostino Tassi
  • Éric Hémon - Le juge du tribunal pontifical

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages - Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage - Claire Levasseur et Manon Houssin
  • Assistants à la réalisation - Clémence Bucher et Félix Levacher
  • Réalisation - Cédric Aussir

La musique

Autant en emporte l'histoire, votre émission des fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol.

(Cette émission est une nouvelle diffusion de l'émission du dimanche 20 mars 2016)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.