Berthe Morisot, une femme chez les impressionnistes, On dit d’elle.. qu’elle est la peintre du bonheur.

Atelier parisien de Berthe Morisot en 1892.
Atelier parisien de Berthe Morisot en 1892. © Getty / Apic

On dit d’elle.. qu’elle est la peintre du bonheur, ou encore, celle qui parmi les Impressionnistes a peint le mieux les jardins en fleurs, les mères et les bébés…. Ouh la la ! On voit tout de suite venir le danger : la peinture de Berthe Morisot serait « charmante », autrement dit inoffensive, autrement dit décorative, autrement dit : « féminine »….

Le génie de Berthe Morisot (car il s’agit bien de génie) tient peut-être à son art si subtil de suspendre le temps et d’attraper la lumière : la nonchalance d’une jeune fille tenant une ombrelle, le regard d’un enfant occupé à ses pâtés de sable, l’amour inquiet d’une mère penchée sur un berceau…. Peindre l’intensité d’un moment et l’apparente simplicité de la vie.

"Le Berceau" de Berthe Morisot (1841 - 1895). Huile sur toile, 1872, au Musée d'Orsay, Paris. Les sujets représentés sont Edma, la sœur de Berthe et sa fille Blanche.
"Le Berceau" de Berthe Morisot (1841 - 1895). Huile sur toile, 1872, au Musée d'Orsay, Paris. Les sujets représentés sont Edma, la sœur de Berthe et sa fille Blanche. © Getty / GraphicaArtis

Berthe Morisot était belle, tourmentée, originale, mystérieuse. Si troublante qu’Édouard Manet, son maître et peut-être son amant, en fit son modèle préféré. Elle aurait pu se contenter d’être une muse, mais ( quelle audace en ce milieu du dix-neuvième siècle !) elle a choisi une autre voie, plus difficile mais ô combien plus grisante : devenir peintre.

L'invitée de Stéphanie Duncan est Marianne Mathieu, chargée de collection au musée Marmottan Monet à Paris.

"Berthe Morisot au bouquet de violettes" peinte par Manet
"Berthe Morisot au bouquet de violettes" peinte par Manet © Getty / Imagno

La fiction

Berthe Morisot, une femme chez les impressionnistes, une fiction de Corinne Klomp.

Avec :

  • Camille Blouet : Berthe Morisot
  • Marilyne Fontaine : Edma Morisot
  • Emmanuel Lemire : Edouard Manet
  • Yves Pignot : Joseph Guichard
  • Isabelle Gardien : Marie-Cornélie Morisot
  • Pierre-François Garel : Eugène Manet
  • Guillaume Marquet : Henri Fantin-Latour

Et les voix de : Charlotte Juniere, Sylvie Huguel, Régis Romele et Pierre Mignard

  • Prise de son, montage et mixage : Claude Niort, Guillaume Le Du
  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Assistante à la réalisation : Julie Briand
  • Réalisation : Cédric Aussir

Les livres

Berthe Morisot - auteur Jean-Dominique Rey, paru aux Éditions Flammarion.

Manet fit d'elle ses plus beaux portraits, elle conquit les impressionnistes par son talent et devint la première femme du groupe. Son œuvre, intacte et sans une ride, s'affirme aujourd'hui comme l'une des plus hautes de son temps, et révèle qu'elle fut souvent en avance et sut ouvrir la peinture à des voies nouvelles.

_Berthe Morisot : musée Marmottan Monet,_ paru chez Beaux-Arts Éditions.

Paul Mantz, historien de l'art et critique, le 22 avril 1877 :

Dans ce groupe de révolutionnaires, il n'y a qu'un seul impressionniste et c'est mademoiselle Berthe Morisot... Sa peinture a la franchise de l'improvisation, elle est véritablement l'impression d'un œil sincère que la main ne trahit jamais.

Berthe Morisot : le secret de la femme en noir - auteur Dominique Bona - Éditions Le Livre de Poche.

Portrait d'une femme libre, issue d'une famille bourgeoise, modèle d'Édouard Manet et épouse de son frère Eugène, puis peintre à son tour. Elle fut admirée des impressionnistes, Degas, Renoir, Monet, amie de Fantin-Latour, Henri de Régnier, Mallarmé, etc.

La musique

BONOBO - Break apart

Pour en savoir plus sur la période de l'Impressionnisme, consultez la publication Les peintres méconnues de l'Impressionnisme.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.