Cette fiction de Patrick Nottret, réalisée par Sophie-Aude Picon, est un "polar scientifique" qui nous entraîne en 1802, à l’époque du Consulat, dans le Jardin des Plantes du Muséum d’Histoire naturelle de Paris. L'historien Laurent Loison, spécialiste des théories de l'évolution, est l'invité de Stéphanie Duncan.

Médaille commémorative à l'effigie du naturaliste français, Jean-Baptiste de Lamarck
Médaille commémorative à l'effigie du naturaliste français, Jean-Baptiste de Lamarck © Getty / Ann Ronan / Print Collector / Hulton Archive

Cette histoire nous entraîne en 1802 à l’époque du Consulat, dans un lieu en apparence paisible : le Jardin des Plantes du Muséum d’Histoire naturelle de Paris. 

Dans une ambiance de ménagerie et en compagnie de deux personnages incongrus et attachants : Jean-Baptiste de Lamarck, professeur de zoologie et sa fille, Aménaïde, âgée de douze ans, joyeux mélange d’espièglerie et d’intelligence scientifique.

Derrière les murs du Muséum d’histoire naturelle, créé quelques années plus tôt en pleine tourmente de La Terreur, des savants, avec patience, collectionnent et classent les espèces animales, les coquillages, les ossements et les fossiles, collent dans de grands herbiers les fleurs rapportées du monde entier par les explorateurs.

C’est dans cette ambiance quasi monastique que notre héros, Jean-Baptiste de Lamarck, va élaborer une théorie scientifique, le transformisme, ou transmutation des espèces, qui va véritablement révolutionner notre conception du monde vivant.

L'invité

  • L'invité de Stéphanie Duncan est Laurent Loison, historien des sciences, spécialiste des théories de l'évolution.
  • Laurent Loison est l'auteur de l'ouvrage Qu'est-ce que le néolamarckisme ? : les biologistes français et la question de l'évolution des espèces, 1870-1940, publié aux éditions Vuibert en août 2010. Après une définition du lamarckisme par rapport au darwinisme, l'auteur, Laurent Loison, inscrit cette conception dans l'histoire propre de la biologie française en remontant aux travaux de Louis Pasteur et aux conceptions de Claude Bernard. Permet de comprendre les raisons objectives de son échec scientifique et de saisir les spécificités historiques de la biologie française.

La fiction

Le Chevalier de Lamarck et le cou de la girafe, une fiction de Patrick Nottret, réalisée par Sophie-Aude Picon.

Avec les voix de :

  • Jean-Claude Durand : Comte de Buffon
  • Bernard Gabey : Jean-Baptiste de Lamarck
  • Jonathan Heckel : Georges Cuvier
  • Matthieu Marie : Geoffroy Saint-Hilaire
  • Camille Garcia : Amenaïde Cornélie
  • Gwenaëlle David : Sœur Suzanne
  • Et les voix de  Michel Baladi et Jean-Luc Vincent.

Ainsi que l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Prise de son montage et mixage : Claude Niort, Yacine Monnet
  • Assistant à la réalisation : Cécile Laffon, Félix Levacher
  • Réalisation : Sophie-Aude Picon

La musique

  • Autant en emporte l'histoire, votre émission des fictions de France Inter, possède son générique original, composé par le musicien Clément Ducol.
  • Manman - Leyla McCalla (Jazz Village / Harmonia Mundi)

(Cette émission est une nouvelle diffusion de l'émission du dimanche 10 avril 2016)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.