Pour cette histoire méconnue, et pourtant exemplaire, Stéphanie Duncan s'entretient avec le journaliste, Mohammed Aïssaoui, lui-même auteur de la fiction, réalisée par Michel Sidoroff.

'L'incroyable histoire de l'esclave qui intenta un procès à son maître'

C’est dans l’océan indien, à l’île de la Réunion que nous partons ce soir… Plus exactement l’île Bourbon puisque c’est ainsi qu’elle s’appelait au début du 19e siècle… quand cette colonie française tirait sa richesse des plantations de canne à sucre mais aussi de l’esclavage… L’histoire que je vais vous raconter ce soir, l’histoire d’un homme qui s’est battu toute sa vie pour obtenir sa liberté, est tout simplement stupéfiante ; de celles qui nous rappellent la force et l’obstination dont peut faire preuve l’être humain pour briser ses chaînes : « L’incroyable histoire de l’esclave Furcy qui intenta un procès à son maître »…

L'invité de Stéphanie Duncan est le journaliste Mohammed Aïssaoui.

Une émission à suivre et partager sur Facebook 

"L'incroyable histoire de l'esclave qui intenta un procès à son maître" : une fiction de Mohammed Aïssaoui

Avec les voix de :

  • Furcy Modeste Dela Nzapassara
  • Desbassayns De Richemont François Siener
  • Portalis Charlie Nelson
  • Maître Thureau François Kergourlay

Et l'équipe de réalisation :

  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage : Manuel Couturier et Lucas Vaillant
  • Assistante à la réalisation : Lee Torkia
  • Réalisation : Michel Sidoroff

L'affaire de l'esclave Furcy (éditions Folio Gallimard )

Les archives révélaient un récit extraordinaire : celui de Furcy, un esclave âgé de trente et un ans, qui, un jour d'octobre 1817, dans l'île de la Réunion que l'on appelle alors île Bourbon, décida de se rendre au tribunal d'instance de Saint-Denis pour exiger sa liberté.

Après de multiples rebondissements, ce procès, qui a duré vingt-sept ans, a trouvé son dénouement le samedi 23 décembre 1843, à Paris.

Malgré un dossier volumineux, et des années de procédures, on ne sait presque rien de Furcy, il n'a laissé aucune trace, ou si peu. J'ai éprouvé le désir - le désir fort, impérieux - de le retrouver et de le comprendre. De l'imaginer aussi.

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.