Janvier 1898. Trois ans que le capitaine Dreyfus a été condamné pour haute trahison puis déporté à vie en Guyane. Mais l'article "J'accuse" d'Émile Zola va relancer l'Affaire. Une fiction de Christine Spianti et second épisode de cet événement qui marqua la IIIe République. L'invité est l'historien Philippe Oriol.

 Incrustation d'un portrait du romancier Émile Zola sur son article « J'accuse » à la Une de l'Aurore du 13 janvier 1898
Incrustation d'un portrait du romancier Émile Zola sur son article « J'accuse » à la Une de l'Aurore du 13 janvier 1898 © AFP / AFP

En janvier 1898, au moment où notre histoire commence, voilà trois ans que le capitaine Alfred Dreyfus, jeune officier qui a le tort d’être brillant et d’être juif, a été condamné pour haute trahison et déporté à vie en Guyane.

Voilà aussi trois ans que son frère Mathieu se bat pour faire reconnaître son innocence. Un combat acharné, quasi solitaire, qui, au prix de mille pièges tendus au nom de la Raison d’État, l’amène à découvrir l’identité du véritable traître : Esterhazy.

L’affaire Dreyfus aurait pu s’arrêter là. Happy end : preuves à l’appui, le coupable est châtié et l’innocent libéré. Mais non : contre toute logique, au mépris de la vérité et de la justice, le conseil de guerre, le 11 janvier, confirme la culpabilité de Dreyfus. L’honneur de l’Armée est sauf, et La machine se referme sur l’innocent. 

Mais deux jours plus tard, alors que tout espoir semble mort, un acte révolutionnaire, génial, mené par un écrivain au péril de sa vie, va provoquer un véritable coup de tonnerre et relancer l’affaire : le fameux J’accuse d’Émile Zola. C’est cette histoire que Stéphanie Duncan va nous raconter ce soir. 

L'invité

Notre invité est Philippe Oriol, historien, spécialiste de l’Affaire Dreyfus, commissaire scientifique du futur musée permanent de l’Affaire Dreyfus, La Maison Zola-Musée Dreyfus à Médan. 

Philippe Oriol est l'auteur, notamment de L’Histoire de l’Affaire Dreyfus de 1894 à nos jours, en deux volumes, aux éditions Les Belles Lettres. Il a édité chez Grasset : L'Affaire telle que je l'ai vécue, de Mathieu Dreyfus, et Les lettres à la marquise. Correspondance inédite avec Marie Arconati Visconti, d’Alfred Dreyfus. À paraître en 2019 : Picquart, le pire ami de Dreyfus.

La fiction 

L’Affaire Dreyfus, épisode 2 : la victoire de la République, une fiction de Christine Spianti, réalisée par Cédric Aussir.

Avec les voix de :

• Alfred Dreyfus : Barthélémy Meridjen

• Mathieu Dreyfus : Elya Birman

• Lucie Dreyfus : Esther Van Den Driessche

• Émile Zola : Pierre Forest 

• Alexandrine Zola : Laurence Masliah

• Jeanne Rozerot : Léonie Pingeot

• Georges Clemenceau : Jean O’Cottrell

• Maître Demange : Daniel Kenigsberg

Et l'équipe de réalisation :

• Bruitages : Bertrand Amiel

• Prise de son, montage et mixage : Delphine Baudet, Antoine Viossat

• Assistante à la réalisation : Claire Chaineaux

• Réalisation : Cédric Aussir

Pour en savoir plus 

Vous pouvez consulter la publication Éternelle Affaire Dreyfus sur le site de France Inter.

La musique 

• Ces mots simples, de Vanessa Paradis

Pour communiquer

• Pour communiquer au sujet des émissions, n'hésitez pas à rejoindre la page Facebook de Autant en emporte l'Histoire.

• Les émissions sont réécoutables et podcastables sur le site de France Inter.

Les invités
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.