Florence Baker, des rives du Danube aux sources du Nil

Portrait de Lady Florence Baker, exploratrice, 1868.
Portrait de Lady Florence Baker, exploratrice, 1868. © Getty / Royal Geographical Society

Les portraits de Florence Baker (des photographies prises en Angleterre dans les années 1870) nous montrent une belle femme blonde ornée de bijoux discrets, un chignon serré, de grands yeux perdus dans le vague, le corps comprimé dans une robe sage boutonnée jusqu’au cou. En somme, l’image même de la respectabilité victorienne au féminin. Mais il ne faut pas s’y fier. Car Florence Baker, en réalité, est une aventurière. 

La vie de Florence Sass (Shosh) (c’est son nom de naissance) ressemble à un roman. Née hongroise en Transylvanie, enlevée à 7 ans par des Turcs, elle aurait dû terminer sa vie esclave dans un harem, si son chemin n’avait croisé celui de l’explorateur anglais Samuel Baker. Leur providentielle et coupable histoire d’amour (ils vivent 7 ans ensemble avant de se marier) et leur passion commune pour les voyages, les mèneront dans d’incroyables expéditions au cœur de l’Afrique. A la recherche des sources du Nil, puis dans la lutte contre le trafic d’esclaves. 

Un combat abolitionniste qui leur vaudra la gloire, mais où Florence et Samuel Baker échapperont plus d’une fois à la mort.

Notre invitée est Christel Mouchard, écrivain, auteur de « Elles ont conquis le monde ; les grandes aventurières 1850-1950 » Avec Alexandra Lapierre, publié chez Arthaud.

Plus récemment de « L'aventurière de l'Etoile : Jeanne Barret, passagère clandestine de l'expédition de Bougainville » (édité chez Tallandier)

A lire également "Christianisme et esclavage", d'Olivier Grenouilleau qui vient de paraître chez Gallimard. Et « Quand les voyageuses découvraient l'esclavage », de Françoise Lapeyre, chez Payot.

Fiction : « Florence Baker. Des rives du Danube à la source du Nil » de Guillaume Jan

Avec :

Florence Baker : Asja Nadjar

Samuel Baker : Valentin de Carbonnières

John Speke : Olivier Cherki

James Grant : Swan Demarsan

Ali Bey : Azize Kabouche

Le commissaire-priseur : Jacky Nercessian

Ali : Wenceslas Bamba

Un villageois à Gondokoro : Wabinlé Nabie

Et les voix de : Luc Leclerc du Sablon, Lionel Mur, Thomas Othello Pontier

Bruitages : Sophie Bissantz

Prise de son, montage, mixage : Bernard Lagnel, Régis Nicolas

Assistante à la réalisation : Manon Dubus

Réalisation : Pascal Deux

Programmation musicale : "Visions" de José Gonzales

L'équipe