Il y a les écrivains qui ont résisté, ceux qui ont collaboré activement. Et à côté, il y a tous ceux qui ne furent ni des héros ni des salauds. Jean Cocteau sans nul doute se serait reconnu parmi eux.

Jean Cocteau et Jean Marais
Jean Cocteau et Jean Marais © Getty / Apic

Il y a les écrivains qui ont résisté, les armes ou la plume à la main, comme René Char, Vercors ou Desnos. Ceux qui ont collaboré activement, comme Brasillach ou Céline. Et à côté, il y a tous ceux qui ne furent ni des héros ni des salauds. Jean Cocteau sans nul doute se serait reconnu parmi eux. 

A l’automne 1940, alors que Paris vit désormais à l’heure allemande, le poète apolitique, antiraciste, qui ne jure que par l’Art, l’Amitié et l’Amour, compte bien poursuivre sa vie d’avant-guerre : écrire et produire des pièces de théâtre, et dans sa garçonnière du Palais-Royal, vivre avec l’homme qu’il aime, le jeune et beau comédien Jean Marais.

Mais rapidement, la réalité dans toute sa complexité va le rattraper : Jean Cocteau, homosexuel et opiomane, incarne tout ce que la morale de Vichy condamne. Et quand l’impétueux Jean Marais cassera la gueule à un journaliste de la collaboration, Cocteau fera le choix dangereux de la compromission.

Jean Cocteau et Jean Marais, le couple terrible de l’Occupation de Pascale Memery avec : 

  • Jean Cocteau : Christophe Odent 
  • Jean Marais : Thibault Lacroix 
  • Arno Brekker : Richard Sammel 
  • Paul Morihien : Yannick Morzelles 
  • Alain Laubreaux : Joachim Salinger 
  • Madame Yolande : Yvette Caldas.

Et les voix de Christina Crévillen, Werner Kolk, Emmanuelle Coutellier

  • Bruitages : Sophie Bissantz
  • Prise de son montage, mixage : Régis Nicolas, Marie Lepeintre et Valentin Azan-Zielinski
  • Assistantes à la réalisation : Clémence Bucher et Manon Dubus
  • Réalisation : Pascal Deux
L'équipe
Thèmes associés