Acteur, réalisateur et scénariste, Marcial Di Fonzo Bo fait partie de cette deuxième génération d'Argentins exilés en France pour fuir la dictature. Il sera avec nous cette semaine dans Babel-sur-Seine pour évoquer sa mise en scène des pièces du dramaturge Copi, longtemps censuré en Argentine.

Marcial Di Fonzo Bo, directeur du Centre dramatique national la Comédie de Caen
Marcial Di Fonzo Bo, directeur du Centre dramatique national la Comédie de Caen © AFP / Loïc Venance

Entre Caen et Buenos Aires avec Marcial Di Fonzo Bo

Invité en juillet dernier par le théâtre national de Buenos Aires à monter deux pièces de Copi, Marcial Di Fonzo Bo — directeur de la Comédie de Caen — permet enfin au dramaturge argentin d'accéder à la reconnaissance dans son pays natal.  

Avec les pièces Eva Perón et L'homosexuel ou la difficulté de s'exprimer, il célèbre  l'auteur argentin Copi, exilé en France depuis 1963, un pays où il s'est accompli et dont il a choisi la langue pour écrire ses pièces. 

Jamais auparavant cet auteur sulfureux des années 70 n'aura eu autant de visibilité en Argentine. Ses textes n'avaient même, jusque là, pas été traduits en espagnol. Marcial Di Fonzo Bo, lui aussi, avait émigré en France, quelques mois après la mort de Copi. Ces représentations signent donc un retour symbolique en Argentine pour les deux hommes de théâtre. 

A ses côtés, on retrouve Marilú Marini, actrice argentine qui s'est faite remarquer dans les pièces de Copi, notamment, Les Escaliers du Sacré-Cœur en 1990 et Le Frigo en 1999, présentées dans les théâtres parisiens. 

Pour l'émission, Marcial Di Fonzo Bo choisit de nous lire, en duo avec Marilú Marini,  un extrait de Rio de la Plata de Copi, en français et en espagnol. Il nous fait aussi écouter "On m'appelait", un morceau de Carlos d'Alessio, extrait de la comédie musicale LUXE interprêtée par Marucha Bo.

Le prochain spectacle de Marcial Di Fonzo Bo "M comme Mélies" sera représenté à la Comédie de Caen du 22 au 26 janvier et au Théâtre National de Chaillot à Paris, du 22 au 29 mars.

Babelophone part à Alger

Cette semaine, Caroline Gillet nous fait rencontrer Anis, un jeune étudiant en pharmacie et apprenti poète. Depuis peu, il a obtenu le droit de quitter le logement familial pour vivre seul et célibataire.

Il s'agit, dans certaines familles, d'un acte transgressif "il y a une morale très pesante en Algérie, tout ce qui est lié à une forme de liberté est mal vu, subversif..." Anis vit dans le centre d'Alger, non loin de la fac de pharmacie. Les cours y ont repris après près d’une année de grève – il faisait partie des initiateurs du mouvement qui a gagné tout le pays pour protester contre la régression du niveau d’études et le manque de moyens.  Les étudiants n’ont pas obtenu grand chose, mais ils se sont exprimés et, pour Anis, c’est déjà un pas en avant.

Détour par l'Asie du Sud Est 

Bruno Philip, journaliste correspondant du Monde pour l'Asie du Sud-Est publie Aung San Suu Kyi, l’icône fracassée, (éditions des Equateurs). Il a rencontré Aung San Suu Kyi – prix Nobel de la paix et femme d'Etat birmane – en 1996 lors d'une longue interview, après sa libération après plus de sept ans consécutifs de résidence surveillée. Il est en direct du studio de Babel-sur-Seine pour raconter sa rencontre avec une femme "mystérieuse et tragique". 

Coup de fil au Pérou

Ce soir, nous retrouvons nos babeltrotteurs Pandora et Nicolas qui, depuis leur dernière intervention dans l'émission, ont parcouru l'Argentine, la Bolivie et le Pérou. On prend de leurs nouvelles au téléphone depuis le Pérou où ils voguent, près de la frontière équatorienne. 

A Table ! 

Géraldine Benoît-Cervantes, cheffe à domicile de "5G KitchenFactory" et cheffe de cuisine pour ateliers "Les Foodelles" nous prépare des spécialités argentines revisitées à sa sauce pour accompagner les voyages de Babel. A ses côtés, Emma Hayes sommelière au restaurant l'Osteria Ferrara dans le XIème arrondissement. Née à Paris d'un père anglais et d'une mère serbe, c'est sa famille britannique qui lui a transmis le goût du vin et de la gastronomie française. Elle nous fait déguster ce soir 2 vins italiens pour harmoniser les saveurs des quatre coins du monde. 

Programmation Musicale

"Tout va bien" d'ORELSAN

"The apprentice" de GORILLAZ/RAG'N BONE MAN/ ZEBRA KATZ & RAY BLK

"The Seed (2.0)" de THE ROOTS/ Cody CHESNUTT

"Tôt le matin" de Gaël FAYE

"(uh huh) no business next to mine" THE LIMBOOS 

"Santa Maria (del buen ayre)" GOTAN PROJECT

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.