Directrice du Théâtre National de Nice, Irina Brook a été bercée par les monologues shakespeariens, au point de créer le festival Shake Nice ! Elle nous emmène à la découverte de son Angleterre. En deuxième heure, elle a convié son père dans le studio : Peter Brook, légende vivante du théâtre contemporain.

L'actrice et metteure en scène franco-britannique Irina Brook
L'actrice et metteure en scène franco-britannique Irina Brook © AFP / Valery Hache

« Nous sommes de cette étoffe dont les rêves sont faits. » Voilà une phrase qu’on devrait se répéter souvent, comme un mantra. En  remerciant Shakespeare, évidemment. Répéter cet extrait de la Tempête pour s’en convaincre. La suite est importante : « Nous sommes de cette étoffe dont les rêves sont faits et notre petite vie est entourée de sommeil. » 

Bien sûr que cela me concerne, que cela vous concerne ! Bien sûr que cette étoffe des rêves est pour tout le monde ! Et si notre petite vie est entourée de sommeil, c’est qu’elle peut avoir la saveur d’un songe...

Je  vous propose un apéro avec William Shakespeare, ce soir. Mais pas seulement ! Iggy Pop ne sera jamais loin. Voilà deux personnages qui racontent assez bien notre invitée... Irina Brook est la directrice du théâtre national de Nice. Elle n’a de cesse, depuis des années, de transmettre sa passion pour Roméo, Juliette, Hamlet et les autres en y mettant,  toujours, une bonne dose de rock. Elle reprend la Tempête cet été au festival d’Avignon. Elle vient nous raconter son Angleterre à elle, mais aussi son Nice et son New York ! 

Peter et Irina Brook réunis pour la première fois dans un studio de radio

Elle est la fille d'une légende vivante du théâtre contemporain : Peter Brook. Et c'est lui qu'Irina Brook a choisi d'inviter en studio pour la deuxième heure de l'émission. Peter Brook et Irina Brook réunis dans un studio de radio : c'est une grande première : rendez-vous à partir de 21h. Peter Brook publie Du bout des lèvres (Odile Jacob), un livre où il mêle souvenirs personnels et réflexions sur le théâtre.

Et si on sillonnait le globe?

Emmener toute sa famille sur les routes du monde : vous en avez rêvé, il l’a fait! Journaliste et écrivain, Thierry Soufflard, accompagné de sa famille baroudeuse, est un habitué des voyages. Il résume son expérience dans un livre rassemblant bon-plans et astuces en tout genre pour les aficionados d’aventures : Road trip, permis de rêver (Hachette tourisme).

Halte à Budapest

Bercé par le Danube, se dresse Budapest, la capitale de la Hongrie. De grands passionnés de ruines contemporaines, Romain Meffre et Yves Marchand, leurs appareils photos à la main, y ont poussé les portes des immeubles Art Déco, très souvent décatis. Le résultat? Une exposition saisissante avec plus de 170 images à la Galerie Polka dans le 3ème arrondissement de Paris, nommée Budapest Courtyards. Romain Meffre et Yves Marchand nous racontera les coulisses de ce reportage, publié également dans la revue Polka #42. 

Petite pause en Biélorussie avec le Babelophone 

Babel a trouvé le moyen de relier le monde entier par la force d’un seul coup de fil. Ce samedi, le Babelophone de Caroline Gillet vous emmène en Biélorussie à la rencontre de Veronika, 29 ans, journaliste. Sa chevelure rousse rappelle celle de la princesse Disney Rebelle. De cette ressemblance, elle en tire bien plus. Depuis Minsk, elle nous parlera de son enfance au lendemain de la chute de l’URSS, de l’inquiétude de ses parents face à sa profession et de la situation plus que tendue dans son pays.

A table!

Jacques Chirac disait des Britanniques: « On ne peut pas faire confiance à des gens dont la nourriture est aussi mauvaise ». Les clichés autour de la cuisine anglaise sont pléthoriques. Enough is enough ! Oliver Woodhead, propriétaire du restaurant parisien l’Entente, est prêt à couper la tête à toutes ces fausses idées dans sa British brasserie.

Fancy a cuppa’?*. Vous êtes au bon endroit! Au côté d’Oliver Woodhead, une sommelière assez particulière. Catherine Nicolas, spécialiste dans le thé auprès de l’entreprise TWF, nous donnera un aperçu du fameux tea time britannique, à une heure exceptionnellement tardive, parfaite pour accompagner le repas de notre chef. Car oui, thé et mets peuvent s’accorder parfaitement.

*(Voudriez-vous une tasse de thé?)

Programmation musicale

"Need a little time" de Courtney Barnett

"Mr President" de Delgres

"Lust for life" de Iggy Pop

"Piscine" de Camille

"Wide awake !" de Parquet Courts

"Think" de Aretha Franklin

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.