On l’a appelée longtemps par son nom de "scène" Katsuni. Aujourd’hui, c’est par son nom de naissance qu’elle se présente à Babel. Céline Tran était l’une des stars du X les plus connues au monde. Aujourd’hui elle se livre dans un livre autobiographie "Ne dit pas que tu aimes ça", écrit au Vietnam, pays de ses ancêtres.

Katsuni récompensée en tant que meilleure actrice lors du 11e "Hots d'or" (prix du film porno à Paris en 2009)
Katsuni récompensée en tant que meilleure actrice lors du 11e "Hots d'or" (prix du film porno à Paris en 2009) © Maxppp / Le Parisien

Cap sur le Vietnam! 

C’est sous le nom de Kastuni qu’elle s’est fait connaître pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, Céline Tran, comédienne et ex-actrice porno, se raconte dans une autobiographie, Ne dit pas que tu aimes ça (Éditions Fayard). Dans ce livre, elle se livre au sujet de son enfance, de sa relation parfois conflictuelle avec son père vietnamien, de ses premiers émois érotiques face à Dracula, la façon dont elle est tombée dans le porno et bien d’autres choses. Elle raconte surtout son premier voyage sur la terre de ses ancêtres, " le lieu de la rencontre  [émotionnelle] avec son père ".

Au fil des pages, la ex-hardeuse française la plus américaine, nous emmène dans les coulisses du monde de l’excès. On apprend à connaître Céline Tran, une femme parfois réservée, battante intelligente et qui admet aimer "ça", loin de l’image que l’on peut avoir sur cet univers. En 2013, elle décide de s’écarter du porno mais elle n’abandonne pas la caméra qui la fascine tant. Elle décide de continuer dans le monde du cinéma grâce aux coups de pouce de certains réalisateurs. L’un d’entre eux, François Descraques, son invité mais avant tout son ami, lui offre le rôle de la baronne dans la web-série Le Visiteur du Futur

Pour l’émission, Céline Tran a décidé de nous lire un extrait d’un écrit du moine bouddhiste Thích Nhất Hạnh et nous fera écouter "Cavatina" de John Williams, titre principal de Voyage au bout de l’enfer de Michael Cimino.

Hola Colombia! 

Chaque semaine, Babel est en connexion avec un voyageur intrépide à l’autre bout du monde. Cette semaine, nous vous présenterons Léo, Rochelois et babeltrotteur de 27 ans. Il décide de prendre son sac à dos et part seul à la découverte du monde. Lui a une spécialité: les déserts. Après le Sinaï en Égypte, Chegaga au Maroc ou le Ceiba au Mexique, Léo a déposé il y a quelques temps  ses valises en Colombie. Il raconte son périple sur son blog, Erisphere.

Coup de projecteur sur le Donbass

Dans son reportage diffusé sur Polka #41, Edouard Elias, photographe, met en lumière un conflit souvent oublié ici en France. Depuis quelques années, la région du Donbass est en proie à un conflit sanglant opposant l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes. Celui qui a remporté le Prix de la ville de Perpignan Rémi Ochlik en 2015, sera en plateau avec nous pour nous parler de ces longs mois qu’il a passés de l’autre côté de l’Europe.

Halte à Metz avec le Babelophone

Le Babelophone est cet appareil fantastique qui crée des connexions entre les hommes de la planète. Ce samedi, Caroline Gillet sera en direct du festival le Livre à Metz en compagnie de Pathy, 17 ans.

On pourrait croire à un film lorsqu’on entend pour la première fois l’histoire de ce jeune congolais née à Kinshasa. Orphelin de sa mère à 2 ans et de son père à 14 ans, sans doute empoisonné par son propre oncle, il décide de s’enfuir hors de son pays. Après un long périple et différentes galères, il arrive en finalement en France, à Metz. Il nous parlera de liberté, de ses parents, de la traversée compliquée de la Méditerranée et du texte sur lequel il travail au festival, Le dernier voyage de Sinbad de Erri de Luca.

À table!

Car le voyage passe aussi par les papilles, notre voyage au Vietnam sera accompagné par un repas concocté par la cheffe à domicile Céline Pham. D’origine vietnamienne par ses parents, elle crée des ponts entre ses racines et la cuisine française. Rouleaux de printemps, endives braisées… On ne vous en dit pas plus! À ses côtés, Nicolas Fouilleroux, sommelier chez Soif d’Ailleurs, cave à la collection unique au monde, nous apportera deux vins pour désaltérer nos invités.

Programmation musicale

"56k" de LOUD

"Reflections on the screen" de Superorganism

"Suicide is Painless" de The Mash

"Je veux tes yeux" de Angèle

"Con tim va nuoc mat" (heart and tears) de BICH LOAN AND CBC BAND

"Never can get enough" de General Elektriks

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.