Au programme de cette émission, beaucoup de musiques, venues d’ailleurs bien sûr! C’est de l’autre côté de la Méditerranée, au Mali, que nous transporte la voix envoûtante de notre invitée de ce samedi soir : Fatoumata Diawara. L’actrice, chanteuse et guitariste hors pair nous laisse entrer dans son univers.

La chanteuse malienne Fatoumata Diawara
La chanteuse malienne Fatoumata Diawara © AFP / Laurent Emmanuel

A quoi ça tient, une voix qui porte ? Ce n’est pas seulement une histoire de volume. Certaines personnes - on en connait tous - se font entendre en chuchotant, ils parviennent à installer le silence autour d’eux. D’autres, au contraire, hurlent dans l’indifférence générale. Il doit bien y avoir une explication. Quelque chose dans le grain de la voix, peut-être.

Sa voix à elle, est douce et grave. Sa voix porte, assurément, par-delà les frontières. Sa voix vient du Mali, elle résonne aujourd’hui dans le monde entier. Elle porte haut les traditions de son pays, comme des racines qui l’aident à tenir debout, mais elle est résolument tournée vers demain et interpelle sa génération en espérant un avenir meilleur pour le Mali et le continent africain. La comédienne et chanteuse Fatoumata Diawara est l’invitée de Babel sur Seine et le voyage immobile avec elle s’annonce sublime. Fenfo, son nouvel album, signifie "j'ai quelque chose à dire" en bambara, l'une des langues parlées au Mali.

Allô la Suisse?

Chaque semaine, on vous parle d’un Babeltrotteur intrépide, qui fait de la planète son terrain de jeu. Ce samedi, on vous présentera la plus téméraire de tous, celle qui se présente comme l’Aventurière Fauchée: Sarah Gysler. Que ce soit dans son livre à paraître le 27 juin, Petite (Éditions des Équateurs) ou sur sa page Facebook, elle partage ses errances, conseils et anecdotes de baroudeuse sans argent.

Le Laos à l'ère de la mondialisation

Autrefois bastion du communisme en Asie, situé entre la Thaïlande et le Vietnam, le Laos s’est laissé séduire par les fastes occidentaux. C’est ce que raconte le reportage photo de Pascal Meunier publié dans la revue 6 mois #15. Alors que jadis la pudeur était reine, on voit aujourd’hui défiler dans les rues de la capitale Vientiane Rolls et Ferrari. Le photographe sera dans notre studio pour discuter de ce basculement soudain. 

Le Babelophone part en Indonésie

Le Babelophone est infatigable, à l’image de son instigatrice Caroline Gillet. On le retrouvera en Indonésie, et plus précisément à Jakarta. Cette semaine, faites la connaissance de Chezia, 21 ans qui sera l’un des portraits les plus étonnants de l’année. Elle appartient à deux catégories minoritaires : elle est d'origine chinoise et catholique dans un pays majoritairement musulman. Elle nous parlera de sa passion pour les comédies musicales, de la notion d’indépendance, de la pluralité religieuse mais aussi de la Coupe du monde de football.

A table! 

Car le voyage passe aussi par les papilles, Babel sert à manger et à boire. Le chef de la soirée sera Alexandre Bella Ola, spécialiste de la gastronomie africaine et propriétaire des restaurants Moussa l’Africain et Rios Do Camaraos. Au menu, un dîner aux couleurs du Mali, mêlant mil, combo et lait caillé. Côté boissons, Wilfried Cirany, mixologue du bar des Palissades, viendra titiller notre palais avec des mélanges avec et sans alcools.

Programmation musicale

"Nterini de Fatoumata Diawara

"This is America" de Childish Gambino

"Manitoumani" de M ft. Toumani Diabate, Sidiji Diabate et Fatoumata Diawara

"Timbuktu fasso" de Fatoumata Diawara

"Damn, dis-moi" de Christine and the Queens ft. Dâm Funk 

"Hey Joe" de Jimi Hendrix

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.