Musicien, compositeur et écrivain, Wilfried N’Sondé accumule les casquettes. Au Salon du Livre il présente son dernier roman "Un océan, deux mers, trois continents", une ode à l’espérance et la tolérance. Il s’arrêtera sur notre plateau pour nous dévoiler son pays natal, le Congo.

Vue aérienne de Brazzaville au Congo
Vue aérienne de Brazzaville au Congo © Getty / Danita Delimont

Le Salon du livre a ouvert ses portes à Paris, et Babel-sur-Seine ne pouvait en aucun cas rater ça ! S’il existe un moyen de découvrir un autre pays, une culture, et d’être partout à la fois sans pourtant bouger de son canapé, c’est bel et bien le livre ! Alors attachez-vous ceintures, Babel-sur-Seine est au Salon de Livre et arbore les couleurs de la République du Congo !

Retour aux sources pour Wilfried N’Sondé

Il est l’une des figures de la littérature française contemporaine. Wilfried N’Sondé est né au Congo, plus précisément à Brazzaville. C’est ce pays, berceau de son enfance, qu’il nous fera découvrir dans Babel. Ses souvenirs, les odeurs de terre mouillée après les pluies, le "Nsa", l’argile. 

En 1973, il part à Paris étudier les sciences politiques, avant de  s’installer à Berlin où il y reste plusieurs années en tant que chanteur et compositeur. Car Wilfried N’Sondé n’est pas seulement écrivain. Il écrit, compose des mélodies. Il se produit accompagné de son frère Serge N’Sondé en France et ailleurs.

En 1997, il sort Le Cœur des enfants-léopards, le premier livre d’une longue liste. L’intérêt autour du livre est rapide, et lui vaut plusieurs récompenses littéraires: le prix des Cinq continents de la francophonie et le prix Senghor de la création littéraire. 

Ce samedi, Wilfried N’Sondé nous présentera son dernier roman, aux éditions Acte Sud, Un océan, deux mers, trois continents, dans lequel il fait le portrait d’un homme que l’Histoire a oublié: Le prêtre Nsaku Ne Vunda, rebaptisé Dom Antonio Manuel, qui s'est dressé au 17ème siècle contre l’esclavage.  Amoureux de la littérature, Eugène N’Sondé, le jeune oncle de notre invité, nous accompagnera dans ce voyage à la découverte du Congo. Sculpteur, il travaille dans un atelier à Créteil qu’il est possible de visiter.

Pour l’émission, Wilfried N’Sondé a décidé de nous lire un extrait de Feu des origines de Emmanuel DONGLA, et nous fera écouter "Luzolo"  de Boukaka.

Escale sur l’Île de Pâques

C’est une Babeltrotteuse spéciale que nous rencontrons ce samedi. Céline Ripoll est une conteuse et auteure des Contes des sages aborigènes. Née à Berlin, elle fait ses études de design à Paris, avant de tout plaquer pour partir à la découverte de ces peuples éloignés et content leurs histoires, leurs traditions: à Tahiti, puis d’île en île avant de poser ses valises sur l’île de Pâques. Elle sera avec nous, autour de la table et nous racontera l’une d’entre elles.

Le Babelophone à l’heure canadienne!

Le Babelophone de Caroline Gillet ne s’arrête jamais, et cette semaine c’est sur un tout autre continent qu’il nous emmène. Dans le grand froid d’Amérique du Nord, au Canada! Partons à la rencontre de Guillaume Perreault, 32 ans, illustrateur. Il est née dans un petit village de 200 habitants, Saint Cléophas, près de Rimouski. Aujourd’hui, tout a changé: les commerces ont fermé, les habitants ont déserté Saint Cléophas. On évoquera ses souvenirs d’enfance heureux, son métier, celui qu’il a évité, de Trois rivières, la ville dans laquelle il vit à présent.

Détour par l’Allemagne

Elle aborde dans son reportage l’exile sous une toute autre forme. Elsa Guiol, journaliste pour Marie-Claire, s’intéresse dans son dernier reportage "Sauvé des eaux", sorti le 8 mars en kiosque, aux réfugiés irakiens d’Allemagne. Après une traversée dangereuse et traumatisante, ils prennent des cours de natation afin de se réadapter à l’eau. 

A Table!

Pour accompagner les balades de Babel autour du monde, une cheffe et un sommelier. Celle qui ravira nos papilles pendant la soirée sera Géraldine Benoît-Cervantes, cheffe à domicile de 5G KitchenFactory et cheffe de cuisine pour ateliers Les Foodelles. Au menu, plats revisités d’inspirations  géorgiennes et mêmes russes.  À ses côtés, l’un des fondateurs de Vodka lab, la première cave à vodka de Paris, Thomas Szmarowski. Accompagné de son frère, ils décident en 2015 d’ouvrir un lieu unique dédié à cette boisson, qui possède une centaine de références. Ce samedi, il nous servira deux vodkas:  une vieillie en fût de chêne et une autre, infusée davantage fruitée.

Programmation musicale

"Quartier de lune" de Eddy de Pretto

"The Ways" de Khalid & Swae Lee

"Jamayka" de 5nizza

"La carte de postale" de Juliette Armanet

"It runs through me" de Tom Mish et De la Soul

"Ancien combattant" de Zao

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.