Fanni a grandi dans une tour soviétique du sud de l'Ukraine, c'était la crise, mais elle faisait du ballet. Et puis il y a eu la révolution de 2014 et Fanni est arrivée à Kiev.

Fanni (à Kiev) jointe via Skype par Caroline
Fanni (à Kiev) jointe via Skype par Caroline © Radio France / Caroline Gillet

Fanni vient d’une petite ville du sud de l’Ukraine sur la rivière Nepro. Il n’y a pas grand-chose à faire là-bas, petite elle rêvait de partir. Aujourd’hui, elle vit principalement à Kiev. Elle est artiste, activiste et traductrice. Elle a 29 ans.

Fanni c’est court pour Natalya. Quand la caméra s’allume, elle est assise par terre et elle tourne l’écran pour me montrer une pièce sans meuble. Elle dort par terre chez des amis, dans une sorte de squat joyeux... et quand je lui demande si elle a pas mal au dos, elle dit "non".

Elle a fait du ballet pendant 10 ans. Elle laisse ses sacs un peu partout et voyage six mois de l’année avec son amoureux aux cheveux rouges. Elle e a des cheveux courts à la garçonne, une bouche qui prend beaucoup de place et tant mieux car elle sourit souvent.

Et l’enfance de Fanni coïncide avec le début de l’indépendance de l’Ukraine. Après 70 ans de communisme, tout le système s’écroule et si avant ses parents étaient ingénieurs, après son père a dû accepter du travail dans la construction. Fanni dit que c’était dur, que "les parents avaient leur crise à eux". Elle était au dans une école de ballet et dit qu'elle avait le sentiment de vivre dans un monde à part : un monde de princesses et de cygnes.

Et après les années compliquées post-URSS, la vingtaine de Fanni correspond aux grands bouleversements de la révolution place Maidan en 2014, puis la guerre à l’Est du pays, et des régions prises en main par des séparatistes pro-russes. Fanni croyait connaitre la situation et puis elle a trouvé un travail de traductrice dans ces territoires et elle a vu le conflit de près. Son amoureux aux cheveux rouges aussi en a fait l’expérience... un jour, alors qu’il revenait de l’est, vers Kiev avec un ami, ils ont dû faire un changement de train à Slovensk, ville dans laquelle à l’époque, il y avait une présence de séparatistes armés. Ils ont été détenus trois mois.

► La page Facebook de Fanni où elle parle de son travail d'artiste GIF et de ses engagements

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.