Ghassan a grandi dans une famille et un pays pleins de secrets et fait du théâtre pour libérer la parole. Le samedi soir, il se produit au Vertigo, un bar 'sombre et mystérieux'..

Ghassan et sa traduction du "Antigone" de Jean Anouilh, depuis Casablanca (joint par Skype par Caroline Gillet)
Ghassan et sa traduction du "Antigone" de Jean Anouilh, depuis Casablanca (joint par Skype par Caroline Gillet) © Radio France / Caroline Gillet

Ghassan El Hakim vit et travaille à Casablanca, au Maroc. Il est comédien et metteur en scène et toute sa vie, on lui a caché des choses. Avec son travail, il cherche des moyens de raconter le Maroc, de casser les tabous, de poser les bases pour un débat sur l’histoire du pays et les choix de société actuels.

Le premier secret concerne sa naissance : la mère de Ghassan venait d’une famille très respectée de Fès, son père d’une famille du désert, ils s’étaient rencontrés à la fac, leur amour était interdit.. alors ils l’avaient caché, cet amour et leur premier enfant, Ghassan. Ils l’avaient caché pendant un an avant de déclarer son existence aux autorités et à la famille. Aujourd’hui, Ghassan a donc des papiers qui lui donnent un an de moins qu’il n’a réellement. Il se souvient de la vie sous le très autoritaire roi Hassan II et des changements survenus après sa mort et l’arrivée au pouvoir de Mohammed VI. Il se souvient des printemps arabes, de ses premiers spectacles engagés quand il avait rappé les discours du roi. Il se souvient alors des mots de sa professeure de théâtre qui lui avait conseillé, pour faire du théâtre politique, de rester fin, et de choisir la poésie.

Pour voir son travail : Le Gorille en Darija par Cheikh Ghassens. Il sera en concert le 16 septembre à l'Institut français d'Agadir.

Le Cabaret Cheikhats de Ghassan El Hakim, filmé par Rim Battal : https://vimeo.com/232662293 (mot de passe - vertigo)

Pour voir Antigone d'Anouilh en Darija (marocain) rendez-vous le samedi 14 octobre 2017 au coucher du soleil. Adresse : Nouasser Moon, P 3038, route de l'aéroport Med V. Prix (incluant le transport de la Gare Bouskoura) : 200 dhs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.