Mekozi appartient à la minorité autochtone qu’on appelle souvent les ‘pygmées’. Il se bat pour conserver l’accès aux forêts où il chasse, pêche et se soigne. Parfois il y croise aussi des gorilles. Le samedi soir, il fait de la musique avec sa famille et mange du gibier, des mangues sauvages et des bananes.

Mekozi
Mekozi © Radio France / Caroline Gillet
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.