Pourquoi les tout-petits aiment-ils parler de caca boudin ? Pourquoi ce thème les fait-il tant rire ? Pour répondre à ces questions, les auteurs pour la jeunesse Elisabeth Brami et Vincent Malone sont dans Barbatruc.

"La pette taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête" : détail de la couverture du livre de Werner Holzwarth, dessiné par Wolf Erlbruch (Editions Milan)
"La pette taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête" : détail de la couverture du livre de Werner Holzwarth, dessiné par Wolf Erlbruch (Editions Milan)

C'est un sujet qui n’est peut-être pas très distingué. Pourtant, il est essentiel pour les enfants. La littérature jeunesse s'est emparée du mot "caca" et de toutes les questions qui traversent la tête des petits sur le sujet.  On connaît La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête, best-seller de Werner Holzwarth depuis plus de vingt ans. Ou le simple mais efficace Caca boudin ! de Stephanie Blake.

Ce ne sont que des exemples, il y a des crottes partout dans les livres pour enfants. Sans doute pour le plaisir de piétiner un tabou. Quelle joie de parler de ce dont les adultes ne parlent jamais. Si le sujet intéresse autant les plus jeunes, c’est aussi que l’enjeu de la propreté, la fin des couches, est sensible. 

Qu’on le veuille ou non, il y a donc matière à discussion. 

Les invités

Elisabeth Brami est autrice et psychologue. Elle vient de publier le Minimagier et le Dico des Bêtises chez Casterman. Parmi ses ouvrages, on trouve aussi Mon été pourri chez Mamie (éditions du Mercredi) et Le Zizi des mots (éditions Talents hauts). Et pour les plus grands, Dolto, l'art d'être parents chez Albin Michel. 

Vincent Malone est plus connu par les enfants comme "le Roi des papas." Il écrit et chante pour la jeunesse. Les nombreuses aventures de son héros Kiki, le King de la banquise, sont publiées au Seuil Jeunesse et illustrées par Jean-Louis Cornalba. On peut aussi le retrouver derrière le micro au studio de podcasts Le Poste général. 

Illustrations sonores :

Lecture de l'album Caca Boudin, dans la collection Simon Lapin de Stephanie Blake, aux éditions L'Ecole des loisirs. 

Archive Ina d'un enregistrement du poète Antonin Artaud pour la Radiodiffusion française en 1947. L'artiste y déclame un texte intitulé "La recherche de la fécalité" qui commence par ces mots : "là où ça sent la merde, ça sent l'être."

Reportage de Caroline Pomès avec des enfants de Chamonix, en Haute-Savoie.

Programmation musicale

  • Black Pumas - Black Cat
  • Vincent Malone - Merdocu
  • Lous and the Yakuza - Amigo
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.