Il n'est jamais trop tôt pour initier les enfants au langage informatique. Celui-ci commande de nombreux objets qui nous entourent. Au programme : quelques lignes de code informatique, des ateliers à domicile et le dressage d'une machine !

L'association E-mma promeut la mixité dans le domaine du numérique et propose des ateliers de programmation
L'association E-mma promeut la mixité dans le domaine du numérique et propose des ateliers de programmation © E-mma

Avant tout chose, peut-être faut-il préciser de quoi on parle. Allez jeter un oeil, avec vos enfants, à la série d’animation Dans la toile, sur la plateforme Lumni. 

On ne peut pas s’adresser à un ordinateur, un robot ou une machine en langage humain, alors on utilise le code informatique : langage composé de suites de mots, de chiffres et de symboles. Aujourd’hui, le code est partout : dans les téléphones, ordinateurs et tablettes, mais aussi dans les machines à laver et les voitures. Et on peut se familiariser avec les principes du codage dès le plus jeunes âge. Citons, notamment, l’association E-mma, qui milite pour plus de mixité dans l’univers informatique (et il y a du boulot, en la matière). Des ateliers « codez chez vous » sont proposés gratuitement, en vidéo. Les prochains rendez-vous sont prévus aujourd’hui à 14h pour les 8-12 ans, et demain à 14h pour les 13-16 ans. Aucune compétence particulière en informatique n’est requise. Foncez, les filles (et les garçons). 

Je vous recommande au passage un petit nouveau dans la presse magazine : Geek Junior. Un mensuel qui vient de sortir son premier numéro, disponible sur abonnement. Magazine d’éducation numérique, à partir de 10 ans.

Une intelligence artificielle… en papier

Activité enthousiasmante, à découvrir sur le site du Palais de la Découverte : de l’informatique sans le moindre écran. Il s’agit de fabriquer un jeu de plateau, baptisé Hexapawn. Un jeu à mi-chemin entre les échecs et le morpion, disons. On ne va pas jouer contre un autre joueur mais contre 24 boîtes en papier, contenant des jetons de couleur. Chaque boîte correspond à l’une des situations du jeu et chaque couleur aux différents coups que l’adversaire peut réaliser dans cette situation. Ces boîtes sont une intelligence artificielle, une IA ! On tire au sort dans la boîte le coup qu’elle va jouer, on met le jeton de côté… et à la fin de la partie, si l’intelligence artificielle a perdu, on enlève le jeton en question de la boîte. Si elle a gagné, on le remet dans la boîte. De la sorte, on élimine progressivement les jetons qui mènent à une défaite de l’IA. C’est ainsi qu’elle apprend et devient meilleure. Elle finira même par vous battre. C’est ce qu’on appelle le « machine learning ». À la fin de la journée, vous pourrez dire : "Aujourd’hui ? Ce que j'ai fait ? Oh, trois fois rien… j’ai dressé une machine en papier".

Pour d'autres contenus éducatifs, c'est par ici...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.