Saga star de la littérature adolescente, Hunger Games revient ! L'auteure américaine, Suzanne Collins, livre un nouveau tome en libraire ce mercredi 20 mai, un préquel qui raconte l'enfance du tyrannique Coriolanus Snow. Plongez dans ce monde dystopique qui devrait rendre vos ados accros !

Extrait de la couverture du nouveau tome de la saga Hunger Games de Suzanne Collins (Illustration Tim O’Brien) ©2020 Scholastic Inc. Couverture
Extrait de la couverture du nouveau tome de la saga Hunger Games de Suzanne Collins (Illustration Tim O’Brien) ©2020 Scholastic Inc. Couverture

Le nouvel opus de la série Hunger Games, La Ballade du Serpent et de l'Oiseau chanteur, est en vente depuis ce matin mercredi 20 mai. Une sortie mondiale sous très haute protection

Les traducteurs ont été confinés pour travailler, et ceci avant même le confinement, afin d'éviter la moindre fuite. Il faut dire que le marché potentiel est colossal : cette saga en trois tomes, signée de l'Américaine Suzane Collins, s'est vendue à 100 millions d'exemplaires dans le monde entier depuis onze ans. 

Hunger Games est l'histoire d'un jeu de télé-réalité meurtrier. Une dystopie qui se déroule dans un état totalitaire, construit sur les cendres des États-Unis... Nombreux sont ceux qui connaissent surtout l'adaptation au cinéma, avec Jennifer Lawrence.

Retour aux origines des "Hunger Games"

La Ballade du Serpent et de l'Oiseau chanteur est un préquel, autrement dit, une histoire qui se passe avant le premier tome. Soixante-quatre ans avant, précisément. Coriolanus Snow, celui qui va diriger le pays d'une main de fer, a 18 ans : on assiste donc à la fabrique d'un tyran. Ce nouveau roman sera, lui aussi, adapté prochainement sur grand écran.

Sortir un prequel : juste un coup marketing, diront certains. Mais c'est aussi une façon de flatter la nostalgie des jeunes adultes tout en attirant les ados d'aujourd'hui. Et c'est tant mieux : car Hunger Games est un récit très efficace aux multiples rebondissements. Rien de tel pour faire lire les plus jeunes ! 

Lecture recommandée à partir de 14 ans. Cette histoire, surtout, offre une réflexion passionnante sur la société du spectacle. Ce n'est pas pour rien que le royaume qui organise ces jeux cruels, où il faut tuer pour survivre, s'appelle "Panem" : référence à la formule latine "Panem et Circenses", du pain et des jeux. Donnez au peuple à manger et de quoi le divertir, et vous l'endormirez, vous le ferez renoncer à sa responsabilité politique. Ce roman d'anticipation questionne la violence d'Etat - et la violence tout court - de façon très intelligente.

Ce qui plaît aux jeunes lecteurs, c'est aussi de voir une héroïne puissante, venue d'un milieu modeste, portée par une volonté farouche de sauver le monde. On découvre, au fil des ouvrages, que les réactions des personnages face à un état tyrannique sont toutes différentes. Que la révolte est parfois possible. Si, de surcroît, cela rend les adolescents accros à la lecture, de quoi se plaint-on ?

► A DECOUVRIR | Chaque matin à l'antenne, nous vous présentons un livre pour ados

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.