L'émission de France Culture "La méthode scientifique" propose, à la réécoute, les portraits de six grandes figures du monde scientifique. Parmi eux, la physicienne Rosalind Franklin, injustement oubliée et pourtant pionnière dans la découverte de la structure de l'ADN. De quoi réviser la SVT et la physique !

Rosalind Franklin (1920 - 1958)
Rosalind Franklin (1920 - 1958) © AFP / Ann Ronan Picture Library / Photo12

Le confinement nous rend contemplatifs, on n’a jamais autant regardé par la fenêtre. Je vous suggère d’organiser un concours de photo, à la maison. Chacun prend un cliché sur un téléphone, on envoie le résultat par SMS à un intervenant extérieur très objectif - la grand-mère, par exemple - qui couronnera le plus beau cliché. Imposez-vous des contraintes, pour corser la compétition. Par exemple, la photo devra évoquer la liberté en espace confiné. Soyez créatifs sur les règles du jeu ! Mais attention, surtout pas d’âge minimum dans votre règlement : aucune raison de disqualifier les images floues et mal cadrées des plus jeunes.

Une image de l'ADN par diffraction de rayon X

Ensuite, on peut se poser une question un peu compliquée. Le cliché d’une molécule est-il forcément une photo de cette molécule ? Et on passe, l’air de rien, aux révisions de physique et de SVT pour les élèves de première et terminale. Je vous recommande de faire écouter à vos ados un podcast de France Culture, consacré à celle dont les travaux de recherche ont permis de savoir à quoi ressemblait l’ADN, cette fameuse structure en double hélice. 

La méthode scientifique, émission de Nicolas Martin, propose sur son site une sélection d'épisodes passionnants pour réviser les sciences de la vie et de la terre. Ces émissions prennent la forme de portraits ou d’entretien de six grandes figures de scientifiques. On y trouve Charles Darwin, le père de la théorie de l’évolution, ou Francis Hallé, ardent défenseur des arbres. Et je vous recommande surtout l’épisode consacré à la physicienne Rosalind Franklin

C’est à elle qu’on doit le cliché 51, devenu célèbre dans l’histoire des sciences. Une image obtenue par diffraction de rayon X, selon la technique de cristallographie. Je sais, dit comme ça, ce n’est pas forcément limpide, mais les invités de Nicolas Martin l’expliquent à merveille. Je vous invite à écouter en prenant des notes, pour rester attentif, mais tout le charme de cette émission est de savoir raconter une histoire, sans jamais rien renoncer à la rigueur scientifique.

En 1962, trois hommes ont obtenu le prix Nobel de médecine pour avoir mis au jour la structure hélicoïdale de l’ADN. Leurs travaux se fondaient largement sur ceux de Rosalind Franklin, qui était morte quatre ans auparavant, et dont les résultats ont été pillés en toute impunité. Écouter cette émission, c’est aussi contribuer à la réhabiliter. 

>> « Rosalind Franklin, à deux brins du Nobel », une émission de France Culture.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.