Avec son application "BDnF", la BNF propose une fabrique à BD : même pas besoin de savoir dessiner pour créer sa planche. Et puis lisez aussi : l'héroïne Mortelle Adèle revient dans un 17ème tome. Mais avant cela, elle fait son entrée en littérature...

Lancez-vous et créez vos propres BDs !
Lancez-vous et créez vos propres BDs ! © Getty

Gros coup de cœur pour une application que propose la BNF, la bibliothèque nationale de France. C'est une fabrique à bande dessinée. Son nom : BDnF. Elle est disponible gratuitement sur tablette, ordinateur ou téléphone, et permet d'éditer sa planche, de composer ses cases. Raconter une histoire avec des bulles devient un jeu d'enfant.

Inutile de savoir dessiner : vous avez accès aux ressources iconographiques de la BNF. Vous trouverez des gravures d'animaux, des photos, des décors d'opéra, des enluminures, et j'en passe. Ces ressources patrimoniales sont une mine d'or. On choisit les images qu'on préfère, et on peut à loisir les mélanger avec ses propres photos, ses propres dessins (vous allez bien me gribouiller un petit quelque chose). Tout cela permet de se régaler avec les anachronismes : quand un monsieur en costume Belle Époque se met à causer confinement et geste barrières, par exemple. Je vous signale, dans cette banque d'image, la présence d'un cornichon géant qui pourra aisément devenir un super-héros : on tient le début de quelque chose. 

Le phénomène Mortelle Adèle

Mais il est encore autorisé de lire des bandes dessinées sans les fabriquer soi-même ! Et pour ça, il y a la star de la BD française pour enfants. Tellement célèbre que le chanteur Aldebert lui a rendu hommage.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On aime Mortelle Adèle parce qu'elle est sans filtre, irrévérencieuse, parce que c'est une adorable teigne ! Le tome 17 (signé Monsieur Tan et Diane Le Feyer) est prévu pour le 10 juin : ce sera sans doute un carton, comme d'hab. Mais avant cela, un roman sort en librairie : Mortelle un jour, mortelle toujours. C'est une première et c'est idéal pour faire lire autre chose que des BD aux enfants qui ne lisent que ça, ils sont nombreux. Leur héroïne préférée les prends par la main et les conduit vers la littérature. Il faut parfois savoir sortir des bulles pour ensuite y replonger avec enthousiasme.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.